Etude de la nuisibilite du pietin-echaudage : influence des cinetiques de developpement de la maladie sur la croissance, la nutrition azotee et l'elaboration du rendement du ble tendre d'hiver

par ALEXANDRA SCHOENY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de PHILIPPE LUCAS.

Soutenue en 1999

à l'INAPG .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le pietin-echaudage (gaeumannomyces graminis var. Tritici) est une des principales maladies racinaires du ble. Connue depuis pres de 150 ans, cette maladie n'a pourtant genere que tres peu d'etudes de nuisibilite notamment en raison de la difficulte a obtenir experimentalement une gamme de niveaux d'infection suffisamment large pour en etudier les effets sur le peuplement vegetal. La disponibilite du fongicide latitude developpe par monsanto a permis d'initier ce travail. Il vise a etudier l'effet de la maladie sur l'elaboration du rendement en relation avec sa dynamique d'evolution. Des experimentations au champ, combinant annee climatique, rang de la culture du ble et fongicide ont permis d'obtenir differentes cinetiques de developpement de la maladie en termes de frequence et de gravite. Le fongicide retarde le developpement de la maladie en reduisant le cycle d'infection primaire et ralentit son evolution en limitant la propagation de l'infection de racine a racine et en freinant l'extension des necroses. Des modeles simulant les composantes du rendement en l'absence de facteurs limitants ont permis de quantifier les pertes engendrees par le pietin-echaudage. Ces pertes ont ete expliquees par diverses variables de maladie, instantanees (refletant le niveau de maladie a un stade precis) ou integratives (prenant en compte la dynamique d'evolution de la maladie et refletant l'accumulation de maladie au cours d'une periode precise). Les pertes de nombre de grains par m 2 sont ainsi expliquees par l'accumulation de maladie entre le debut de la montaison et la floraison, tandis que les pertes de poids de 1000 grains sont liees a la frequence de maladie mesuree a mi-montaison. Les effets du pathogene sur la croissance et la nutrition azotee ont ete etudies afin d'expliquer les perturbations engendrees sur l'elaboration du rendement. Nos resultats confirment egalement l'importance de la fertilisation azotee comme moyen pour reduire la nuisibilite du pietin-echaudage.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 146 p.
  • Annexes : 240 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.