Isaac Babel scénariste : "L'ascension de Benia Krik"

par Mireille Broudeur-Kogan

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de François Cornillot.

Soutenue en 1999

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    En 1924-1925, en Russie, de nombreux écrivains s'engagent dans le cinéma, deviennent scénaristes, membres appointés des studios, trouvent là un second métier. Certains cherchent à créer un genre nouveau : le kinoroman. Babel est de ceux-là et son scénario "l'Ascension de Benia Krik", commandé en 1925 par les studios de Moscou, est l'illustration de cette tentative. Inspirée des "Contes d'Odessa", l'œuvre est écrite pour Eisenstein. Le "cinéroman" reprend les thèmes majeurs de l'univers babélien : conflit père/fils, homme/femme, tradition/novation, révolte individuelle/organisée. . . Il présente également les qualités formelles qui imposèrent la prose de l'auteur de "Cavalerie rouge" comme l'une des premières de son temps et firent dire à Eisenstein qu'"un récit de Babel, c'est déjà 75% du matériau dont un cinéaste a besoin". Des similitudes frappantes avec l'écriture du réalisateur de "La Grève" et du "Cuirassé Potemkine" - montage des attractions, images choc, construction parodique des personnages - font de ce scénario un terrain d'observation privilégié des affinités souvent constatées mais peu étudiées entre Babel et Eisenstein. En intégrant délibérément à son cinétexte les procédés techniques du 7e art (angles de vision insolites, gros plans, intertitres) l'auteur achève de donner au genre hybride du kinoroman un véritable statut. Les difficultés de la genèse et du tournage du scénario reflètent les contraintes du partzakaz sous la NEP. Ce sont elles qui, en dernière analyse, sont responsables de la faillite du projet de Babel et d'Eisenstein, faillite qui préfigure celle du "Pré de Béjine" dans les années trente, sous Staline.

  • Titre traduit

    Isaac Babel screenwriter : "The Career of Benia Krik"


  • Résumé

    In 1924-1925, in Russia, a large number of writers began working for the cinema, became script-writers, appointed members of movie studios, and thus found a second occupation. Some of them tried to start a new genre : kinoroman. Babel is one of these and his screenplay "The Career of Benia Krik", commissioned in 1925 by the Moscow studios, illustrated this attempt. Inspired by the "Odessa Tales", the work is written for Eisenstein, director at the same studios. Kinoroman uses the main themes of Babel's universe : conflict between father/son, man/woman, tradition/innovation, individual revolt/collective one. . . It also has the formal features - fragmented plot, prominence of the rhythm, of the pictures - that impressed the prose of the writer of the "Red Cavalry" as one of the best of its time and led Eisenstein to comment that "a story by Babel, it is already 75% of the material a film maker needs ". Striking similitude with the writing of the film-director of "The Strike" and "The Battleship Potemkin" - montage of attractions, shock-images, parodical characters - make this film script a particularly useful field of observation of the affinities, often established but rarely studied, between Babel and Eisenstein. By deliberately integrating in his cinetext the technical methods of the 7e Art (including unwonted angles of shots, close-ups, intertitles), the author finishes to give the kinoroman hybrid genre a genuine status. The difficulties during the genesis and the shooting of the scenario reflect the constraints of the partzakaz during the NEP. It is those, finally, which are responsible for the failure of Babel's and Eisenstein's project, failure which prefigures that of "Bezhin Meadow" in the thirties, under Stalin.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 467 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 425-449

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.70
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.70
  • Bibliothèque : Centre d'études slaves. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Ms 496
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.