Islam et politique en Bosnie-Herzégovine : le Parti de l'action démocratique

par Xavier Bougarel

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Gilles Kepel.

Soutenue en 1999

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    A partir de 1878, la communauté musulmane bosniaque se replie sur son identité religieuse et se constitue en "millet inversé". Mais cette construction identitaire rentre en crise dans les années 1930, comme l'illustre l'apparition d'un courant panislamiste au sein de la jeunesse scolarisée. Après la reconnaissance de la nation musulmane en 1968, ce courant s'appuie sur les paradoxes persistants de la "question musulmane" pour capter à son profit un nationalisme musulman en gestation; Et en 1990, après l'effondrement du système communiste, il crée le parti de l'action démocratique (SDA), qui devient bientôt le principal parti de la communauté musulmane. Le SDA est un parti nationaliste, dont le projet s'articule autour d'une double ambition : la souveraineté politique de la nation musulmane et l'intégrité territoriale de la Bosnie-Herzégovine. Au cours du conflit bosniaque, l'influence du courant panislamiste se reflète dans le primat que le SDA accorde à la souveraineté de la nation musulmane au détriment de l'intégrité territoriale bosniaque, et dans son refus du nettoyage ethnique au nom de l'islam. Elle se retrouve aussi dans sa politique étrangère : le SDA utilise en effet le soutien du monde musulman pour favoriser certaines recompositions politiques propres à la communauté musulmane. Le courant panislamiste cherche en effet à replacer l'islam au centre de l'identité nationale musulmane. Mais il doit accepter l'adoption du nom "Bochniaque" en 1993, et ses tentatives de réislamiser l'identité nationale musulmane conduisent en fait à une "nationalisation" de l'islam. Parallèlement le SDA crée un nouvel Etat-parti, au sein duquel le panislamisme remplace le marxisme comme critère de sélection des élites. Or, cette recomposition du système politique ne se solde pas par une réislamisation de la société, mais par un renversement du rôle de l'islam dans la définition des rapports entre Etat et société, sphère publique et sphère privée.

  • Titre traduit

    Islam and politics in Bosnia-Herzegovina : the Party of Democratic Action


  • Résumé

    Beginning in 1878, the Bosnian Muslim community withdrew into is religious identity and transformed itself into a "reversed millet". But this identity construction went through a crisis in the 1930's as illustrated by the appearance of a panislamist current among the Muslim pupils and students. After the recognition of the Muslim nation in 1968, this current plays on the persistent paradoxes of the "Muslim question" in order to take control of a nascent Muslim nationalism. And, in 1990, after the breakdown of the communist system, it brings about the creation of the Party of Democratic Action (SDA), which rapidly becomes the main Muslim party. The SDA is a nationalist party, whose project is articulated two aims: the political sovereignty of the Muslim nation and the territorial integrity of Bosnia-Herzegovina. During the Bosnian conflict, the influence of the panislamist current is shown by the primacy given by the SDA to the sovereignty of the Muslim nation to the detriment of Bosnian territorial integrity, and by its condemnation of ethnic cleansing in the name of Islam. It can also be found in the foreign policy of the SDA : this party uses the support of the Muslim world in order to encourage some political recompositions in the Muslim community. Indeed, the panislamist current tries to put Islam back in the center of the Muslim national identity. But it has to accept the adoption of the new national name "Bosniak", and its attempts to reislamize the Muslim national identity lead in fact to the "nationalization" of Islam. At the same time, the SDA creates a new party-state, within which panislamism replace Marxism as a criterion for the selection of elites. But this recomposition of the political system results not of in the true reislamization of the society, but in the reversal of the role of islam in the definition of the relationship between state and society, between public sphere and private sphere

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (585 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 501-524

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.