La rêverie divine et la nostalgie d'ailleurs dans leur cheminement romanesque

par Anne-Marie Gualino-Bonn

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Danièle Chauvin.

Soutenue en 1999

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    La reverie divine a valeur d'antidote a la peur de mourir puisqu'elle semble echapper a l'espace et au temps. Provocatrice, elle affirme une necessite de sens, d'orientation, de lumiere, d'amour. Pulsionnelle, elle n'echappe pas a la direction vers un centre, un ailleurs, un point, un autre espace. L'homme obeit ainsi a une constante psychique d'une orientation a fonction vitale. Des liens, des reseaux de sens se tissent entre les mondes. Il n'y a plus de separation entre l'espace de l'ici et de l'ailleurs, mais une realite complexe, globale. Nous pouvons ainsi assister a la reconciliation de ce que l'on a longtemps considere comme deux poles antagonistes. Le reel et l'imaginaire en perpetuelle fusion font partie d'un espace unique que le geometre a separe par delire de rationalite. La reverie divine dans sa nostalgie d'ailleurs est un appel a temoins quand s'echangent d'un plan a l'autre des valeurs de conscience rendant la pensee androgyne et omnisciente. Peu importe pour l'imaginaire que l'homme meure puisque la chaine humaine subsiste de toute facon perennisant le meme dessin de vie. Englobe et associe a la nature, chaque homme se survit dans l'homme qui lui succede. + j'ecris mon nom sur ta biere / ou repose on ne sait qui / un homme n'est que son frere / puisque son frere c'est lui ; ecrit joe bousquet dans connaissance du soir.


  • Résumé

    Divine reverie is used as the antidote for the fright of death for it seems to escape to space and time. Provoking, it asserts a necessity of sense, of orientation, of light, of love. Pulsional, it does not slip from the direction towards a center, an elsewhere, a point, another space. Thus, man fulfils a pschychical constant of an orientation, the function of which is vital. Links, networks of sense weave themselves between the worlds. There is no separation between the space of here and the one of elsewhere, but a complex, global reality. We thus can witness the reconciliation of what has long been considered as two antagonist poles. The actual and the imaginary, in an endless fusion, are part of a unique space the geometer has parted in a frenzy of rationality. Divine reverie in its nostalgia of elsewhere is a call for witnesses when conscience values interchange from one scheme to another, making thought androgyn and omniscient. No matter for imaginary that man dies, since human chain remains anyway making perpetual the same pattern of life. Included and associated to nature, every man survives to himself in the man who succeeds him. " i write my name on your coffin / where lies nobody knows who / a man is only but his own brother / since his brother is himself " joe bousquet writes in connaissance du soir.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (475 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 205143/1999/6/1-2
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.