The Tangihua complex, New Zealand : implications for cretaceous-oligocène convergent margin processes in the SW Pacific from comparison with the Poya terrane, New Caledonia

par Kirsten Ngaire Nicholson

Thèse de doctorat en Sciences de la TerreSciences de la Terre

Sous la direction de Christian Picard et de Philippa M. Black.

Soutenue en 1999

à Grenoble 1 en cotutelle avec l'Université d'Auckland, Nouvelle-Zélande , en partenariat avec Laboratoire de géodynamique des chaînes alpines (Grenoble) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Mascle.

Le jury était composé de Dominique Cluzel, Henriette Lapierre, Arnaud Pêcher.

Les rapporteurs étaient John Alan Gamble.

  • Titre traduit

    = Le complexe de Tangihua, Nouvelle Zélande et ses relations avec l'unité de Poya, Nouvelle Calédonie


  • Résumé

    De nouvelles donnees analytiques en elements majeurs, en elements traces et en isotopes des laves basaltiques du complexe ophiolitique de tangihua (nouvelle zelande) ont ete effectuees afin de presenter un modele sur la genese de ce complexe et une nouvelle interpretation de l'evolution tectonique de la nouvelle zelande au cretace. De nouvelles datations 4 0ar/ 3 9 ar ont confirme l'age de l'ophiolite vers 100 ma et revele un episode majeur d'alteration vers 30 ma, qui probablement correspond a l'age de l'obduction. Le complexe de tangihua est pour l'essentiel constitue par des roches volcaniques relativement homogenes et evoluees (mg<45) d'affinite le plus souvent tholeiitique, parfois calco-alcaline et localement alcaline. Le plagioclase (an66-87) est le mineral primaire le plus frequent avec en moindre quantite des phenocristaux de clinopyroxene (en31-52 fs10-33 wo 28-45, mg = 61), d'orthopyroxene et de magnetite, alors que l'olivine, la biotite et la hornblende sont rares. Les laves montrent un continuum entre des affinites d'arc et d'arriere-arc, marquees par des teneurs deprimees en nb et elements hfs suggerant qu'elles proviennent d'une partie appauvrie du manteau. Les modelisations montrent que les laves arriere-arc resultent d'une source deprimee et de liquides ayant subit au moins 35% de cristallisation fractionnee, tandis que les laves d'arc resulteraient d'une source davantage deprimee et de liquides ayant subit au moins 30% de cristallisation fractionnee. Les rapports eleves lile/hfse, et lile/ree suggerent un enrichissement en lile par un fluide acqueux lie a la croute subductee et peut etre aussi a des materiaux siliceux partiellement fondus. Les assemblages mineralogiques issus des alterations de basse temperature correspondent a trois phases principales, fonction des temperatures et du rapport eau/roche : une phase initiale marquee par la precipitation de zeolites sodiques, une phase transitoire riche en zeolites potassiques, sodiques et calciques, et finalement une phase de tres basse temperature (t<50\c) essentiellement potassique et calcique. Les schemas d'alteration dans le complexe de tangihua suggerent qu'entre la formation de l'ophiolite et son obduction, l'activite tectonique etait faible ou inexistante, ce qui a permis le developpement de l'alteration oceanique. Les teneurs en elements traces et les rapports isotopiques 8 7sr/ 8 6sr et 1 4 3nd/ 1 4 4nd du complexe de tangihua sont typiques des systemes d'arcs et d'arriere-arcs rencontres dans le pacifique sw. En nouvelle caledonie, l'unite de poya qui a longtemps ete consideree comme de meme origine (memes caracteristiques lithologiques, age de formation 80-85 ma) est en realite differente du point de vue geochimique revelant une histoire tectonique non identique pour ces deux complexes. La combinaison des contraintes geochimiques et tectoniques suggerent que le complexe de tangihua s'est forme dans une zone transitionnelle arc - bassin arriere-arc et/ou resulte du passage entre un volcanisme d'arc a un volcanisme arriere arc. La fin du cretace superieur, marque par la fragmentation des marges est et sud du gondwana, a vu le rapprochement et la collision naissante de la dorsale en expansion entre les plaques de phoenix et du pacifique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (244 p.)
  • Annexes : Bilbiogr. 280 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Laboratoire Géoazur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T1999-NIC01

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1999GRE10266
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.