Emotions et performance dans le sport : modele individuel de fonctionnement optimal

par CLAUDIO ROBAZZA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Vincent Nougier.

Soutenue en 1999

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans ce travail, une serie de recherches a ete presentee, dont le but etait d'examiner certaines caracteristiques des emotions competitives et les aspects de la relation entre emotions et performance athletique, a l'interieur du cadre conceptuel de reference represente par le modele des zones individuelles de fonctionnement optimal (izof) etendu aux emotions. Dans le modele izof, l'attention des chercheurs s'est surtout adressee a l'impact de l'anxiete sur la performance, alors que d'autres emotions n'avaient pas ete suffisamment prises en consideration. Etant donne que les hypotheses derivees du modele izof ont une importance theorique et pratique, d'autres recherches ont ete conduites, dans le but d'en verifier les principales notions et les hypotheses. Deux etudes ont confirme que les emotions agreables peuvent aussi bien faciliter que perturber la performance et que, vice versa, les emotions desagreables peuvent aussi bien nuire qu'aider (renversement fonctionnel). En outre, il a ete demontre que les emotions conventionnellement classees comme agreables peuvent etre percues comme desagreables et vice versa (renversement hedoniste). Les effets fonctionnel et hedoniste dependent de la signification idiosyncrasique que les emotions revetent pour l'individu et de l'intensite du vecu emotionnel. Prendre en consideration ces deux effets - fonctionnel et hedoniste - permet une meilleure comprehension de l'experience athletique. Les quatre etudes successives, deux sur des groupes d'athletes et deux sur des cas particuliers, ont permis de tester la notion centrale du modele izof, qui prevoit de bonnes performances associees a des patrons optimaux d'emotions et des performances decevantes en relation a des patrons non fonctionnels. En accord avec les previsions, dans les deux recherches sur des groupes d'athletes, nous avons obtenu une differentiation des performances (bonne et decevante) et une discrimination des athletes (de succes et de succes moindre) sur la base des emotions pre-competitives. Ces resultats soutiennent l'hypothese de l'existence de zones individuelles de fonctionnement optimal. Les deux autres etudes ont confirme la notion des zones ideales de performance, en relation aussi avec des parametres psychophysiques. Trois autres etudes ont ete effectuees dans un but pratique plus specifique : deux travaux ont permis de verifier la possibilite, chez les athletes, d'acquerir des procedes d'autoregulation afin d'obtenir des conditions psychophysiques aptes a faciliter la performance. La derniere etude a permis d'identifier les strategies de preparation mentale adoptees par les athletes experts en vue d'une competition, de facon a obtenir des informations sur le developpement de programmes individualises de preparation mentale pour la competition.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 229 p.
  • Annexes : 410 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.