Le sulfure de dimethyl et ses produits d'oxydation atmospheriques en zone cotiere mediterraneenne. Impact des perturbations anthropiques

par JUSTINE GOURDEAU

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de SERGE DESPIAU-PUJO et de Patrick Baussand.

Soutenue en 1999

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le sulfure de dimethyle (dms), produit par le plancton dans l'eau de mer, est emis dans l'atmosphere. Il y est alors soumis a l'attaque d'oxydants et ses produits d'oxydation participent a la formation de noyaux de condensation qui peuvent influencer le nombre et la taille des gouttelettes nuageuses, ayant ainsi une repercussion sur le climat. Ce travail s'est articule autour de deux campagnes de mesures : l'une dans la rade de toulon ou un cycle annuel de concentrations dans l'eau et de divers facteurs biologiques a ete etudie. L'autre dans le golfe du lion ou ces mesures dans l'eau ont ete accompagnees de mesures de dms dans l'air et de caracterisation chimique des aerosols. Les principaux resultats sont les suivants : un milieu separe du plein ocean par une jetee artificielle engendre une biomasse phytoplanctonique, des concentrations de chlorophylle et de dms dans l'eau augmentees. Aucune correlation n'a ete obtenue entre la chlorophylle et le dms. Les concentrations de dms sont moindres lorsqu'on s'eloigne des cotes. Le flux de dms calcule d'apres 4 parametrisations differentes a montre que les valeurs de flux obtenues sont dans l'ordre de grandeur des flux rencontres dans d'autres zones mais que l'incertitude sur ce flux reste importante. Les variations journalieres de dms atmospherique sont, dans le cas d'advection d'air continental aux caracteristiques anthropiques marquees, inversees par rapport a ce qui est habituellement rencontre en zone purement marine. Dans ce cas l'oxydation nocturne (supposee due au radical no 3) gouverne le cycle journalier du dms. Les sulfates en exces mesures sont essentiellement anthropiques, comme le prouve le faible rapport msa/nsss, et l'absence de correlation entre ces deux composes. L'acide sulfurique et le msa condensent sur les particules pre-existantes nombreuses en zone cotiere et semblent donc participer a leur croissance plutot qu'a nucleer.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 141 p.
  • Annexes : 107 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.