Etude structurale de la pyruvate : ferredoxine oxydoreductase de desulfovibrio africanus par cristallographie des rayons x : vers une meilleure connaissance du mecanisme reactionnel du cofacteur thiamine pyrophosphate

par ERIC CHABRIERE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JUAN CARLOS FONTECILLA-CAMPS.

Soutenue en 1999

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les pyruvate : ferredoxine oxydoreductases (pfor) sont des enzymes qui, chez la plupart des organismes anaerobes, catalysent la decarboxylation oxydative du pyruvate en utilisant le cofacteur thiamine pyrophosphate, suivant la reaction : pyruvate + coa-sh acetyl-coa + co 2 + 2e + h + dans cette these, nous expliquons comment nous avons resolu, par cristallographie, la premiere structure tridimensionnelle d'une pfor, celle de desulfovibrio africanus, une bacterie sulfato-reductrice anaerobe. Nous montrons aussi comment l'analyse de cette structure a apporte une meilleure comprehension du mecanisme reactionnel. Les techniques utilisees ont ete le mad, le mir, le remplacement moleculaire, et l'extension des phases par moyennation et aplatissement de solvant sur 2 formes cristallines. Nous avons aussi developpe une methode appelee pbr qui a pour but d'ameliorer les phases lorsque des derives d'atomes lourds contiennent des sites en commun. Cette structure nous a permis d'expliquer l'architecture des domaines qui composent les pfor, de proposer des chemins d'acces pour les substrats jusqu'au site actif, de montrer un chemin possible du site actif jusqu'a la surface pour les electrons liberes au cours de la reaction et d'expliquer comment un bras c-terminal, qui possede un pont disulfure, peut intervenir dans la stabilite de l'enzyme vis-a-vis l'oxygene en protegeant l'agregat proximal. Nous avons aussi resolu la structure du complexe pfor-pyruvate a ph 6 sans qu'il y ait eu reaction et la structure de l'enzyme active dans un etat intermediaire radicalaire a ph 9. Ces structures nous ont permis de caracteriser au niveau structural le site actif et d'affiner nos connaissances sur le mecanisme reactionnel. Ces connaissances constituent une base utile pour commencer une recherche, ou une amelioration rationnelle, d'inhibiteurs specifiques des pfor qui pourraient etre utilises dans le traitement contre certains organismes pathogenes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 127 p.
  • Annexes : 164 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.