Structure de joints de grains dans des bicristaux de molybdene et mouillage de ces joints par du nickel : etude experimentale par microscopie electronique

par TOMAS VYSTAVEL

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Joseph Lajzerowicz.

Soutenue en 1999

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La structure de joints de grains de flexion d'axe 110 dans le molybdene et les phenomenes de mouillage de ces joints par le nickel, ont ete etudies. Nous avons utilise des bicristaux de caracteristiques cristallographiques bien definies qui correspondent a des energies de joint differentes et donc a des proprietes differentes. Trois types de bicristaux d'angle differents ont ete observes : les macles coherente et incoherente et un joint de coincidence particuliere (sigma = 11). Les observations experimentales ont ete faites principalement en microscopie electronique conventionnelle, a haute resolution et par spectroscopie de pertes d'energie des electrons. Pour chaque type de bicristal, la structure du reseau de dislocations secondaires a ete determinee par microscopie conventionnelle et par diffraction electronique et interpretee dans le cadre de la theorie de bollmann. Certaines de ces dislocations ont ete observees en haute resolution et leur champ de deformation elastique calcule. La structure a l'echelle atomique de chacun des bicristaux purs a ete determinee par haute resolution. Les resultats sont en tres bon accord avec ceux calcules par simulation numerique, notamment la structure des unites structurales qui composent les differents joints. Les translations rigides paralleles et perpendiculaires au plan de joint ont ete mesurees. Les experiences de mouillage par le nickel ont ete faites a deux temperatures (1350 et 1380 degres c). Selon l'energie du joint, il se forme soit des precipites isoles de phase mo-ni, soit une couche de mouillage tres mince (1nm) et continue le long du joint. La comparaison entre les differents bicristaux montre que le joint de faible energie ne presente pas de mouillage sauf au cur des dislocations secondaires, alors que le joint de forte energie est beaucoup plus fortement mouille. De plus, a la temperature de 1380 degres c, ce joint migre vers une position asymetrique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 103 p.
  • Annexes : 110 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.