Etudes structurales de la proteine fur (ferric uptake regulation) d'escherichia coli par spectroscopie d'absorption des rayons x : xanes et exafs

par LILIAN JACQUAMET

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN MARC LATOUR.

Soutenue en 1999

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La proteine fur (ferric uptake regulation) controle la concentration intracellulaire en fer dans les bacteries gram negative telles que escherichia coli. Ce controle est essentiel puisque, meme si le fe(ii) est necessaire pour le developpement de toutes les cellules vivantes, en concentration trop elevee, il devient toxique puisqu'il peut catalyser la formation de radicaux hydroxyles. Un mecanisme est propose selon lequel fur sous forme homodimere de deux fois 17 kda, lie l'ion fe(ii) et, ainsi activee, peut se fixer sur la region promotrice de genes impliques dans le transport du fer. In vitro, le fe(ii) peut etre remplace par plusieurs ions (comme le co(ii) et le mn(ii)) sans que la proteine perde pour autant son activite. La proteine possede deux sites metalliques differents : un site de fixation du fe(ii) par monomere et un site a zn(ii). Les proprietes structurales des deux sites ont ete determinees par spectroscopie d'absorption des rayons x (preseuil, xanes et exafs) afin de mieux comprendre le fonctionnement de fur. Les proteines fur substituees au co(ii), substituees au mn(ii) seule et en interaction avec une sequence specifique d'adn, substituees au fe(ii) (l'ion metallique naturel) et l'apoproteine ont ete pour cela etudiees. Les proprietes structurales du site de fixation du co(ii), du mn(ii), et du fe(ii) sont remarquablement similaires ce qui demontre ainsi que le co(ii) et le mn(ii) se lient au meme site que le fe(ii). L'environnement de ces ions metalliques dans fur est penta ou hexacoordonne deforme et constitue uniquement d'atomes d'azote et d'oxygene a une distance moyenne de 2,11 a du co(ii), 2,21 a du mn(ii) et 2,13 a du fe(ii). La presence de souffre a ainsi ete exclue par l'analyse exafs. Parmi les atomes coordonnes aux ions metalliques, deux ou trois sont des atomes d'azote provenant d'acides amines histidines. La fixation de fur a l'adn ne modifie pas les proprietes structurales du mn(ii) ce qui montre que la region d'interaction entre la proteine et l'adn ne se trouve pas a proximite directe du site de fixation du mn(ii). L'environnement du zn(ii) est tetracoordonne et constitue de deux atomes de soufre a 2,3 a et de deux atomes d'azote ou d'oxygene a 2,0 a. Les implications des proprietes structurales des deux sites metalliques sur le fonctionnement de la proteine fur sont discutees.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 375 P.
  • Annexes : 372 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.