Jeu et devotion dans le sursagar : aspects ludiques de la bhakti krishnaite au braj

par Galina Rousseva-Sokolova

Thèse de doctorat en Etudes indiennes et extrême-orientales

Sous la direction de ALEXANDRE FEDOTOV et de Françoise Mallison.

Soutenue en 1999

à l'EPHE .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'idee centrale de ce travail consiste a explorer la bhakti krishnaite de l'inde du nord, representee aussi bien par les textes devotionnels en langue braj que par des pratiques religieuses observables, par le biais du jeu pris en tant que concept anthropologique. Dans un premier temps sont brievement examinees les differentes approches possibles du jeu, ainsi que sa valeur methodologique potentielle. Dans la bhakti krishnaite celui-ci est d'abord present sur le plan theologique dans le concept de lila (lila). Meme si la lila n'est pas specifique au krishnaisme, le principe ludique qu'elle incarne y structure la devotion d'une maniere unique dans le paysage religieux indien. Une interpretation dans ce sens est amenee par l'analyse de plusieurs textes de surdas, poete krishnaite exemplaire. Ainsi est mise en evidence la maniere dont le ludique participe a la psychologie de la devotion et faconne, dans les textes braj, la vision subjective du mythe krishnaite que ceux-ci retracent. Les conclusions des analyses textuelles sont systematiquement confrontees aux autres manifestations de la vie religieuse, notamment les raslila theatrales et le rituel des temples. Enfin, les limites d'une telle approche sont dument signalees: la devotion krishnaite n'est pas reductible au jeu, tout en constituant un fil conducteur plausible. Cette plausibilite est mise a l'epreuve d'un autre type de recueils, les hymnologies vallabhites, qui, sans etre radicalement different du sursagar, sont fonctionnellement plus proches de la pratique du culte et representent un elargissement de perspective dans ce sens. Il s'agit d'une tradition qui, sans etre inconnue, n'a pas encore fait l'objet d'une etude particuliere. Ces textes rendent du jeu une image equivoque: si le contexte ritualiste semble par endroits reduire celui-ci a une simple metaphore, il retrouve ailleurs (notamment a l'occasion de l'incorporation au culte krishnaite de traditions etrangeres) sa veritable nature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 247 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 79 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 MS 84
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.