Modélisation du sujet humain en situation de résolution de problème basée sur le couplage d'un formalisme logique et d'un formalisme d'opérateurs

par Jean-Bernard Auriol

Thèse de doctorat en Sciences appliquées. Informatique, automatique théorique, systèmes

Sous la direction de Jean-Louis Dessalles.

Soutenue en 1999

à l'Ecole Nationale Supérieure des télécommunications .

  • Titre traduit

    Model of human problem solving based on a coupling between logical and calculation formalisms


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de démontrer que la résolution de problèmes par des sujets humains s'effectue par le couplage de deux modules indépendants: un module logique en charge des opérations d'évaluation, et un ensemble d'opérateurs en charge des opérations de calcul. L'existence de chacun des deux modules se justifie indépendamment: le module logique rend compte des capacités logiques des sujets, notamment leur capacité de concevoir des arguments au cours des conversations, alors que les opérateurs permettent d'expliquer les comportements routiniers et experts. Le couplage de ces deux modules permet d'expliquer le comportement des sujets novices en résolution de problème, et permet d'envisager le développement de l'expertise en proposant des lieux d'apprentissage tant au niveau logique qu'au niveau calculatoire. La validation de cette modélisation s'est effectuée en reproduisant de manière satisfaisante le comportement des sujets humains sur le problème de la tour de Hanoi. Afin d'illustrer la généralité de cette approche, la résolution de problèmes de trigonométrie a également été étudiée. Les résultats obtenus valident la séparation logique/calculatoire proposée dans cette thèse, et permettent d'envisager la résolution de problème sous un angle nouveau. Les notions de but (et l'organisation des buts), d'impasse, de planification et d'apprentissage sont ainsi éclairées de manière originale. Enfin, à la distinction déclaratif/procédural, classique en modélisation cognitive, nous ajoutons la distinction logique/opératoire qui permet de mieux rendre compte du comportement des novices en situation de résolution de problème.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (244 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 148 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Télécom ParisTech. Bibliothèque scientifique et technique.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.