Processus biogeochimiques et transfert de nutriments a l'interface eau-milieu riverain. Apllication au cours amont de l'essonne

par CYRIL MONERON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Éliane Fustec.

Soutenue en 1999

à l'ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les processus de transformation de nutriments au sein d'une berge ont ete etudies sur un site representatif des fonds de vallees crayeuses a tourbe, nombreuses dans le bassin parisien. Une particularite de ce site est un sens d'ecoulement de l'eau oriente de la riviere vers la berge ; ainsi, la qualite de l'eau est parfaitement connue a son entree dans la berge. Des cellules a dialyses ont ete inserees horizontalement dans la berge pour comprendre les processus de transformation de l'azote et du phosphore et les interactions qui les relient a la circulation de l'eau ainsi qu'aux cycles de l'oxygene, du carbone, du fer et du manganese. L'eau de la riviere s'infiltre horizontalement dans la berge a des vitesses variant de 7,7 cm. J - 1 en hiver a 66 cm. J - 1 en ete. Les profils de concentration obtenus dans l'eau interstitielle traduisent une variabilite temporelle importante. L'activite d'elimination de nitrates moyenne de la biomasse est 2 fois plus elevee en juillet qu'en novembre, passant de 24,6 a 14 g-n-no 3. J - 1. M - 3. Localement, l'intensite du processus de denitrification atteint 80 g. N-no 3. M - 2. J - 1. Tenant compte des processus consommateurs de carbone (respiration aerobie, denitrification, reduction des hydroxydes de fer et manganese), une production totale de carbone organique est estimee a 30 g. M - 3. J - 1. Une telle production ne peut s'expliquer que par une accumulation de carbone non ou peu degradable en hiver, ou par une surproduction estivale de carbone organique dissous assimilable, d'origine vegetale ou bacterienne correspondant a une production de 15gcod. M - 2. J - 1 la comparaison des flux d'ammonium et d'orthophosphates revele l'importance quantitative de processus affectant les quantites d'orthophosphates autres que la mineralisation de la matiere organique. L'evolution comparee des concentrations en po 3 - 4 et en fe 2 + permet de mettre en evidence une reduction du materiel mineral et notamment des hydroxydes de fer conduisant a une solubilisation des orthophosphates qui leur etaient chimiquement lies. Une identification des processus mis en jeu dans le transfert des nutriments ainsi qu'une determination des facteurs de controle de ces mecanismes ont ete realisees. La quantification des processus etudies montre des intensites locales particulierement elevees en regard d'autre types de zones humides.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 500 p.
  • Annexes : 293 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole des Ponts ParisTech (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne). Bibliothèque Lesage.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : NS 23909
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.