Contribution à l'étude des facteurs climatiques, géologiques et géotechniques contrôlant la génération de laves torrentielles : application au secteur de Saint-Martin-de-la-Porte (Savoie, France)

par Claudia Sorgi-de Gennaro

Thèse de doctorat en Géologie de l'ingénieur

Sous la direction de Roger Cojean.

Soutenue en 1999

à Paris, ENMP .


  • Résumé

    Dans la vallée de la Maurienne, nombreux sont les villages et les enjeux économiques menacés par les laves torrentielles. Nous avons cherché, à travers l’étude de trois torrents, de mieux comprendre le phénomène lave torrentielle, en nous intéressant aux mécanismes d'initiation, propagation et dépôt. Dans un premiers temps, l'analyse des documents historiques a permis de mettre en évidence des périodes de crise communes aux trois bassins versants étudiés, pendant lesquelles la fréquence des événements augmente sensiblement. Sachant que l'eau est un des facteurs déclenchants principaux des laves torrentielles, nous avons analysé les relations existant entre les précipitations et l'occurrence des laves torrentielles. Un seuil d'alarme a pu être établi. L’étude de terrain a permis d'identifier les zones potentielles d'initiation des laves torrentielles et les zones les plus exposées à l'action du torrent ont été identifiées. Les essais de laboratoire effectués sur des échantillons de dépôts de laves, de coulées boueuses et de leurs zones d'initiation respectives, ont conduit a la caractérisation géotechnique et pétrophysique des matériaux à lave. La connaissance acquise des facteurs de prédisposition et des facteurs déclenchants des laves torrentielles, a permis la réalisation d'une carte d'alea. Les paramètres mécaniques obtenus à travers les essais de laboratoire ont permis de vérifier la stabilité de zones particulièrement à risque, grâce à des calculs à l’équilibre limite (logiciel carter) et aux différences finies (logiciel flac). Plusieurs scénarios de déclenchement ont été simulés et les résultats obtenus concordent avec les observations de terrain et l'analyse météorologique : dans la zone étudiée, le mode d'initiation le plus fréquent des laves torrentielles semble être représenté par des glissements de terrain induits par remontée de la nappe phréatique, due à des pluies continues sur plusieurs semaines.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (172 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [155-162], 104 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Section Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH359
  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EMP 148.072 CCL.TH. 963

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Section Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 99 ENMP 0925
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.