Le mouvement de la mexicanité ou l'invention de l'autre : néo-tradition, millénarisme et imaginaire indigène

par Francisco de la Peña Martínez

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Marc Augé.

Soutenue en 1999

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le mouvement dit "de la mexicanite" est un mouvement identitaire, a la fois culturel, religieux et politique, qu'on pourrait qualifier de pseudo-traditionaliste ou neo-traditionaliste. Il s'agit aussi d'un mouvement nativiste, un nationalisme radical d'inspiration autochtone et aux traits millenaristes, avec une important composant esoterique et prophetique, dont l'univers ideologique s'inspire de l'idealisation et de l'exaltation du passe prehispanique. Toutefois, il ne s'agit pas d'un mouvement relevant des communautes indigenes mais d'un mouvement multiclassiste dont la plupart des partisans sont des mexicains metis d'origine urbaine. L'analyse du mouvement de la mexicanite releve de cinq problematiques : une approche differente de la culture metisse et du theme de l'identite nationaleau mexique ; l'interpretation des mutations historiques et de la recomposition des identites collectives dans le cadre des transformations culturelles du mexique contemporain ; l'analyse de la multiplication des demandes identitaires a caractere culturel, racial ou religieux dans le cadre de la mondialisation economique et technologique actuelle, a partir des debats sur la postmodemite et la surmodernite dans l'anthropologie ; l'elaboration d'une ethno-analyse ou ethno-psychanalyse ayant l'imaginaire comme sujet d'une reflexion anthropologique globale sur le present permettant de rendre compte des derives identitaires et des manifestations inattendues de l'alterite culturelle dans notre epoque.

  • Titre traduit

    The movement of "Mexicanness" or the invention of the other neotradition, millenariansm and indigenous imaginary


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (490 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 195 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 24
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8502
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF-2166
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.