Les tontes des femmes accusées de collaboration en France, 1943-1946

par Fabrice Virgili

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Laborie.

Soutenue en 1999

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    De 1943 a 1946 la tonte de la chevelure a ete massivement pratiquee a l'encontre de femmes accusees d'avoir collabore avec l'occupant allemand. A partir de sources aussi variees que complementaires (dossiers des commissions d'epuration et des cours de justice, procesverbaux de gendarmerie, photographies, films, rapports de prefets et commissaires de la republique, presse clandestine et de la liberation) la realite de cette violence punitive est desormais mieux connue. Pres de 20000 femmes de tous ages et de toutes professions ont ete tondues sur l'ensemble du territoire francais, a huis clos comme sur la place publique. La diversite des tontes interdit toute explication univoque. Les tontes sont une des manifestations les plus visible de l'epuration. Leur etude revele d'une part l'imbrication entre les formes extra-judiciaires et legales du chatiment et d'autre part la necessite de considerer, du fait de la volonte d'une grande partie de la population de participer au chatiment des traitres, l'epuration comme un phenomene social. Le cadre local dans lequel se deroulent les tontes met constamment en relation l'individuel et le collectif et illustre les processus d'adhesion du singulier a une communaute locale ou nationale. Enfin par son caractere attentatoire au feminin, la tonte est une violence sexuee, elle souleve le probleme des relations entre les sexes et de la (re)construction des identites feminines et masculines a la sortie de la guerre au moment meme ou les francaises accedent a la citoyennete.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Payot à Paris

La France "virile" : des femmes tondues à la Libération


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (496 f)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 440-487. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : La contemporaine. Bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F 15168
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 1999-62
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 648
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 3130
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5109
  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MMc 339
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Payot à Paris

Informations

  • Sous le titre : La France "virile" : des femmes tondues à la Libération
  • Dans la collection : Bibliothèque historique
  • Détails : 1 vol. (392 p.)
  • Notes : Autre tirage : 2001.
  • ISBN : 2-228-89346-3
  • Annexes : Bibliogr. p. [349]-379. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.