L'année 1956 en Tchécoslovaquie

par Muriel Blaive

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Krzysztof Pomian.

Soutenue en 1999

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse s'intéresse à l'année 1956 en Tchécoslovaquie, un intérêt qui peut sembler paradoxal car c'est surtout la Hongrie et la Pologne qui ont attiré l'attention cette année-là. Cette interrogation sur une période opaque de l'histoire permet cependant de s'interroger sur les ressorts internes du totalitarisme communiste tchécoslovaque. La thèse s'organise en trois parties. La première examine la Tchécoslovaquie en 1956 face à la déstalinisation: elle restitue la diffusion du rapport Khrouchtchev dans ce pays et en apprécie les effets, tout en réalisant des comparaisons avec les cas polonais et hongrois. Elle montre que l'existence et au moins l'essentiel du contenu du "rapport secret" étaient connus de la population. Les étudiants et les écrivains ont tenté de se servir de cette base pour critiquer le régime, mais sans rencontrer aucun écho au sein d'une population apparemment apathique. La deuxième partie, qui porte sur les années cinquante telles qu'elles sont vues dans l'historiographie, analyse les interprétations de 1956 par différents historiens rassemblés en courants. A cette occasion, une réflexion est menée sur le statut des sources nouvelles que sont les archives du régime et sur les précautions dont l'historien doit s'entourer dans leur usage. Enfin, la dernière partie se consacre à une véritable anatomie de l'absence de 1956 et explique que l'absence de réactions importantes de la population tchécoslovaque est due avant tout au soutien que celle-ci apportait au parti communiste.

  • Titre traduit

    The year 1956 in czechoslovakia


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Éditions Complexe à Bruxelles et par IHTP-CNRS à [Cachan]

Une déstalinisation manquée : Tchécoslovaquie 1956


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 431 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?