Mémoires, identités et représentations socio-spatiales d'une ville, le cas de Vichy : étude du poids de l'histoire politique et touristique dans la construction de l'image de la ville par ses habitants

par Valérie Haas

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Denise Jodelet.

Soutenue en 1999

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le present travail porte sur un certain nombre de processus en jeu dans la construction de l'image urbaine par ses habitants. Dans ce cadre, nous nous interessons a la ville de vichy ayant servi de capitale provisoire au gouvernement du marechal petain pendant la seconde guerre mondiale et associee depuis, par son seul nom, a une periode noire de notre histoire nationale. Ce lieu de memoire, au double sens du terme (vichy la ville et la periode de vichy) se prete a l'articulation theorique de trois notions principales : l'espace, la memoire et l'identite. Dans cet axe de recherche, nous presentons a la fois l'importante tradition theorique d'etudes des images de l'environnement urbain mais aussi la difficile question du role de la memoire sociale et/ou collective dans ce qu'elle mediatisede l'identite des habitants. Dans ce sens, nous tentons d'evaluer le poids du passe de la cite - reperable a travers son histoire - et depose sous forme de memoire au travers des representations que les vichyssois ont de leur ville. Nous etudions conjointement les activites et les pratiques de creation ou de << recreation >> de l'histoire, dans un espace devenant a la fois support materiel et symbolique de la memoire des individus qui y resident. Le caractere multidimensionnel de notre etude nous a amene a deployer diverses methodologies, issues tant de la psychologie sociale que de diverses sciences humaines (histoire, sociologie, etudes urbaines). Deux modes de recueil de donnees ont ete choisis : l'un qualitatif (entretiens, observations), l'autre quantitatif (cartes cognitives, associatives, panel de photographies, questionnaire). Les principaux resultats font ressortir que les vichyssois ont tendance a survaloriser l'image de leur ville, a mettre en place un processus compensatoire qui tend a remplacer l'image honteuse du gouvernement vichyste par celle glorieuse de napoleon iii et ce, dans le but de compenser l'image negative qu'ils donnent a voir a l'exterieur et que nous apparentons a un stigmate symbolique. Ce travail pluridisciplinaire nous permet de saisir dans le contexte particulier de vichy, la construction ou reconstruction de l'image et de l'histoire de la ville par ses habitants, la memoire rattachee a certains lieux urbains et une identite de lieux, que l'on peut qualifier de negative.

  • Titre traduit

    Memory, identity and urban socio-spatial representations, the example of vichy : the influence of tourism and political history on inhabitants' construction of the image of their city


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (406, 193 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 270 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 1999-21
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 25767
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4343
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.