Caracterisation de deux adnc dont l'expression est modulee precocement par un analogue de l'hormone juvenile chez tenebrio molitor (insecte coleoptere)

par Véronique Royer

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jean Delachambre.

Soutenue en 1999

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le developpement post-embryonnaire des insectes, phenomene discontinu ponctue par des mues, s'acheve lors de la metamorphose qui transforme une larve en adulte mature sexuellement. Il est controle par deux types d'hormones : les ecdysteroides qui declenchent les mues, et les hormones juveniles qui determinent la nature de la mue. Le mode d'action de l'hormone de mue (20-hydroxyecdysone) commence a etre bien connu. L'hormone se lie a son recepteur (heterodimere forme par deux recepteurs nucleaires, ecr et usp). Le complexe ainsi forme va activer la transcription de toute une serie de genes cibles responsables du processus de la mue. Par contre, le mode d'action de l'hormone juvenile est tres peu connu, aucun recepteur n'a encore ete caracterise, ni aucun gene cible direct. C'est pourquoi la recherche de genes cibles a ete entreprise chez tenebrio molitor (coleoptere) grace a la technique du differential display. Par cette approche, deux adnc ont ete caracterises. Le premier (9 kb) code une chitinase composee de cinq unites tres conservees, separees par des regions peu conservees. L'expression du gene est induite directement par la 20-hydroxyecdysone, elle est induite de facon indirecte par le methoprene mais n'est pas induite par la jh iii, hormone juvenile endogene chez les coleopteres. Le second code une nouvelle proteine, nommee tenebrine, qui presente des caracteristiques de proteine de la matrice extracellulaire. La sequence proteique partielle deduite de l'adnc presente en effet un peptide signal potentiel, un tripeptide rgd et quatre motifs de von willebrand de type c. L'expression du gene correspondant est induite de facon directe par la 20-hydroxyecdysone et de facon indirecte par le methoprene et la jh iii. L'etude de la regulation de l'expression de ces genes devrait permettre de mieux comprendre comment les deux hormones du developpement interagissent au cours du developpement post-embryonnaire des insectes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 110 p.
  • Annexes : 212 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.