Utilisation des latences des potentiels evoques auditifs du tronc cerebral (peatc) dans l'indemnisation des surdites professionnelles. Etude comparative du deficit audiometrique et des latences des peatc en fonction de l'exposition au bruit, de l'age et du sexe : application a la reparation medico-legale des surdites d'origine professionnelle

par Irène François-Purssell (François)

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de HENRI JACQUES SMOCIK.

Soutenue en 1999

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Introduction l'indemnisation de la surdite due a l'exposition professionnelle au bruit est reglementee par le tableau n o 42 des maladies professionnelles (mp42). Le diagnostic et l'evaluation du deficit auditif reposent sur l'audiometrie tonale et vocale. L'objet de ce travail est d'etudier la possibilite d'utiliser les latences des potentiels evoques auditifs du tronc cerebral (peatc) dans ce cadre tres specifique. Population et methode : la fonction auditive de 89 sujets a ete etudiee, d'une part a l'aide de l'audiometrie, d'autre part par le recueil des peatc. L'audiometrie a ete realisee selon le protocole usuel dans le cadre du suivi des travailleurs exposes au bruit. Les variables retenues etaient les seuils aux differentes intensites de stimulation. Le deficit audiometrique legal (dal), a ete calcule les peatc ont ete recueillis a l'aide de clics de stimulation de frequence 500 a 3000 hz, a la cadence de 14 clics par seconde. Les variables retenues etaient les latences des pics i, iii et v. Des sous groupes avaient ete constitues en fonction du sexe et de l'age, tant au sein de la population exposee a un bruit industriel, qu'au sein du groupe d'individus qui ne presentait aucune exposition au bruit. Les resultats obtenus ont fait l'objet de comparaisons par analyse de variance, puis les correlations ont ete etudiees par regression lineaire. Resultats des differences significatives ont ete observees : le dal est plus eleve chez les sujets exposes au bruit et chez les plus ages. Les latences varient selon le sexe et l'exposition au bruit. La regression lineaire confirme ces observations. Pourtant, elle ne fait pas apparaitre de correlation entre dal et latences. Discussion l'absence de correlation entre une lesion objectivee par les peatc et son retentissement fonctionnel constitue le principal obstacle a leur utilisation dans le cadre de la mp42.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 182 p.
  • Annexes : 176 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.