Étude cinétique par isotopie stable des apolipoprotéines A-I, A-II et B-100 chez des patients diabétiques non insulinodépendants, sous antidiabétiques oraux et après mise en route d'une insulinothérapie

par Laurence Duvillard

Thèse de doctorat en Médecine. Biochimie

Sous la direction de Bruno Vergès.

Soutenue en 1999

à Dijon .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous avons étudié la cinétique des apolipoprotéines B-100, A-I et A-II chez des sujets porteurs d'un diabète non insulinodépendant mal équilibré, en utilisant la L-[1-13C]leucine comme traceur, et la spectrométrie de masse isotopique par combustion pour mesurer l'enrichissement en traceur des protéines. Chez ces patients, la concentration plasmatique de l'apoB-100 des VLDL, des IDL est augmentée et la concentration de l'apoB-100 des LDL normale. La production de l'apoB-100 des VLDL est augmentée et le taux de catabolisme de l'apoB-100 et des VLDL , des IDL et des LDL ralenti. Par ailleurs, la concentration de l'apoA-I des HDL est diminuée en rapport avec un catabolisme très accéléré et une production modérément augmentée. Le métabolisme de l'apolipoprotéine A-II des HDL n'est pas modifié de manière significative. Nous avons ensuite étudié l'eefet d'une insulinothérapie de 2 mois sur les anomalies métaboliques précédemment mises en évidence. L'insulinothérapie permet de diminuer la concentration de l'apoB-100 des VLDL en accélérant son catabolisme. Le catabolisme de l'apoB-100 des VLDL des IDL est également augmanté et celui de l'apoB-100 des LDL normalisé. En revenche, l'insulinothérapie ne permet pas de corriger les anomalies métaboliques de l'apoA-I. Les modifications du métabolisme de l'apoB-100 observées au cours du diabète non insulinodépendant sont potentiellement athérogènes parce que la concentration de l'apoB-100 des VLDL et des IDL est augmentée et parce que le temps de résidence des VLDL, des IDL et des LDL est prolongé. En corrigeant partiellement ces anomalies, l'insulinothérapie est susceptible de diminuer le développement des lésions athéromateuses chez ces patients

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (189 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie : 341 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 1207
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.