Bachelard, penseur de l'art contemporain ? la matiere contre la forme

par Barbara Puthomme

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Jacques Wunenburger.

Soutenue en 1999

à Dijon .


  • Résumé

    La these ici presentee tend a montrer la pertinence de la poetique de gaston bachelard en matiere d'art contemporain. Les theories bachelardiennes constituent un outil indispensable d'intelligibilite de l'art contemporain dans sa reception. En ce sens, ce travail se lit comme une tentative d'application des theories, des concepts et des outils methodologiques bachelardiens, developpes principalement dans le domaine litteraire, a la situation des arts plastiques contemporains. La fin poursuivie est double. D'une part, il s'agit de reactualiser et de valoriser la poetique bachelardienne, et d'autre part, de donner sens a l'art contemporain, en crise de sens. A cette fin, dans un premier temps, la singularite et la perspicacite de la poetique bachelardienne sont soulignees. Sont mis plus particulierement en evidence sa theorie novatrice de l'imagination, l'importance des quatre elements comme principes de la creation artistique et l'axe methodologique choisi. Cet ensemble theorique et methodologique permet de saisir avec acuite la remise en question des codes de representation operee par l'art contemporain. Le second temps consiste dans la proposition d'une grille de lecture bachelardienne de l'art. Elle se veut a la fois restitutive des concepts que bachelard developpe et creatrice. A la constitution de la grille de lecture succede le temps de l'application, qui consiste a lire l'art contemporain sous le prisme bachelardien. Ce temps a valeur de demonstration.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par L'Harmattan à Torino, Budapest, Paris

Le rien profond : pour une lecture bachelardienne de l'art contemporain


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 487 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 328 ref.

Où se trouve cette thèse ?