La lecture chez les enfants sourds severes et profonds, analyse des traitements phonologiques et orthographiques.

par CATHERINE TRANSLER

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jacqueline Leybaert et de JEAN-EMILE JACQUELINE.

Soutenue en 1999

à Dijon .


  • Résumé

    Les recherches de la psychologie experimentale ont souligne le role fondamental de la conversion graphophonologique (cgp) dans l'acces a une lecture experte chez les enfants entendants. Cependant, les enfants sourds ont un acces limite a la cgp en raison du developpement de representations phonologiques sous-specifiees. En lecture silencieuse en particulier, les evidences en faveur d'une cgp sont peu nombreuses dans cette population. L'objectif de cette these est decouvrir des mecanismes de cgp effectues par des enfants sourds severes et profonds prelinguistiques lors de la lecture silencieuse d'items isoles, en mettant en evidence des unites de lecture principalement definies par la phonologie. A travers quatre experiences, nous explorons les unites de lecture fonctionnelles d'enfants sourds recrutes dans des ecoles specialisees de niveau primaire, en france et dont les resultats sont systematiquement compares a ceux d'enfants entendants de meme niveau lexical. La premiere experience met en evidence l'utilisation de l'unite syllabe dans une tache de copie par l'ensemble des enfants sourds, ce qui est interprete comme l'indice de la sensibilite des enfants sourds aux regularites visuoorthographiques de la langue ecrite. Par ailleurs, l'observation d'une sensibilite a des similarites phonologiques entre pseudo-mots ecrits (experience 2) et l'observation d'unites de lecture de type graphemique dans une tache de decision lexicale en temps controle (experience 3) revelent que certains participants sourds utilisent un processus de cgp : ceux dont les scores en production et enperception de la parole orale sont les meilleurs. Cependant, la derniere experience, qui met enjeu des mots frequents et courts presentes lors d'une tache de detection de trigrammes en temps controle, ne permet pas de demontrer l'utilisation de l'unite de lecture graphemique chez les enfants sourds, tandis que c'est le cas chez des enfants entendants. Nous concluons a la possibilite d'une cgp en lecture silencieuse sur une partie de la population des enfants sourds severes et profonds prelinguistiques, qui semble varier en fonction des contraintes cognitives engagees dans les taches proposees (contraintes temporelles et type de presentation visuelle des items).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 226 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 196 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T150
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.