Etude d'un bioréacteur à trois chambres pour la croissance de cellules avec une organisation polaire

par Frédérique FEY Lamprecht

Thèse de doctorat en Génie biomédical

Sous la direction de Marie-Danielle Nagel.

Soutenue en 1999

à Compiègne .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les organes bioartificiels développés récemment ont pour but de subvenir à la fonction mécanique et à une ou plusieurs fonctions biologiques de l'organe par le biais de cellules incorporées dans le dispositif. L'objet de cette recherche est de mettre au point et de tester un bioréacteur à trois chambres pour la culture à long terme de cellules polarisées. Les exemples du rein et du foie sont traités, les membranes asymétriques du bioréacteur étant formées de PolyacMonitrile (PAN) ou de Polysulfone (PSU). La particularité du bioréacteur est son système d'emboîtement des deux fibres capillaires, présentant aux cellules un espace de culture limité et capable de les alimenter en milieu de culture et en oxygène du côté apical et du côté basolatérale. Le modèle de culture tridimensionnel étant complexe, les tests de biocompatibilité ont été menés sur des membranes planes. Ils ont démontré que les membranes ne sont pas toxiques et permettent aux cellules de rein de chien (MDCK) de proliférer de manière comparable au support de référence Millicell-HA (Millipore). Les mesures de la résistance transépithéliale et de l'impédance prouvent une bonne fonctionnalité des cellules MDCK cultivées sur les membranes lisses. Les cellules de foie humain (C3A) prolifèrent de manière limitée par rapport à Millicell-HA, mais présentent une fonctionnalité plus élevée. PSU ne permet pas une bonne adhésion cellulaire, ce qui est à rapporter à sa composante hydrophile PVP. Le maintien de cellules MDCK deux semaines en culture dans le bioréacteur démontre que l'optimisation du dispositif est positive. Les cellules présentent alors une morphologie polaire et une bonne prolifération. Ne pouvant pas mettre en évidence une fonctionnalité des cellules MDCK, les études se sont portées sur les cellules C3A. La fonctionnalité a été suivie pendant 12 jours et s'est révélée très encourageante, sur PAN comme sur PSU. Le bioréacteur permet donc un bon développement de cellules polarisées à long terme.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 214 p.
  • Annexes : 175 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1999 FEY 1193
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.