Possibilites et interet des technologies ferroviaires pour les transports locaux de personnes.

par Gérard Guyon

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de JEAN CLAUDE ZIV.

Soutenue en 1999

à Paris, CNAM .


  • Résumé

    Les technologies ferroviaires (roulement acier sur acier sur deux rails) ont ete d'abord utilisees de facon intensive, puis d'autres sont apparues et le rail a perdu son monopole technique. Il a cependant retrouve depuis quelques annees une credibilite satisfaisante pour le transport de fret de masse en amerique du nord et pour les transports rapides et le deplacement de flux massifs de personnesen europe et au japon. Toutefois, pour les transports locaux, urbains, periurbains et ruraux, son usage reste conteste et ses possibilites peu connues des decideurs comme du public. A travers l'oeuvre de l'auteur, constituee de travaux professionnels dont certains ont recu une application effective, cette these propose, pour ces deplacements egalement, un recours accru aux technologies ferroviaires dans des conditions economiques satisfaisantes, permettant de repondre a l'accroissement du besoin constate de mobilite. En effet, si la croissance du trafic individuel ralentit desormais, la mobilite collective n'augmente que la ou une offre de qualite est proposee. Or, seules les technologies ferroviaires apportent alors une reponse satisfaisante en termes de vitesse, de regularite, d'accaparement foncier minimal, de securite, de confort et de capacite. A travers de nombreux exemples, notamment celui du developpement de l'autorail << a2e >> sur le reseau breton, des creations de tramways urbains en france et a l'etranger et des exemples d'interconnexions entre systemes urbains et periurbains du type << karlsruhe >> ou << sarrebruck >>, les technologies ferroviaires offrent aux amenageurs l'ensemble des moyens necessaires dans le cadre de rapports maitrises entre qualite, couts d'investissement et couts de fonctionnement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 166 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 356
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : Th A 356 double
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.