Etude experimentale des processus de condensation dans les nuages convectifs : elargissement des spectres et distribution spatiale des gouttelettes

par LAURE CHAUMAT

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean-Louis Brenguier.

Soutenue en 1999

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La formation rapide des precipitations dans les cumulus est un phenomene encore mal explique. Plusieurs hypotheses ont ete avancees dont la contribution de noyau ultra geants, une efficacite de collison entre gouttelettes renforcee et l'elargissement des spectres de gouttelettes. Notre etude est consacree plus particulierement a la caracterisation des distributions dimensionnelles de gouttelettes dans les regions de nuage non melangees, a leur elargissement et a l'analyse de la distribution spatiale des gouttelettes a micro-echelle, source potentielle d'elargissement. De recentes mesures in-situ montrent que les spectres de gouttelettes dans les cellules adiabatiques sont plus larges que ceux prevus par la theorie classique de croissance par diffusion de vapeur. Une telle particularite implique que le champ de sursaturation n'est pas uniforme dans les ascendances non melangees. Un grand echantillon d'observations effectuees dans de telles regions est analyse et l'elargissement spectral est represente par la fonction de densite de probabilite de l'integrale de la sursaturation. Il est montre que la dispersion dans cette fonction augmente lineairement avec la valeur moyenne, et une parametrisation simple de l'elargissement des spectres est proposee. Cette variabilite dans l'integrale de la sursaturation peut provenir des heterogeneites dans la distribution spatiale des gouttelettes. Des mesures a tres fine echelle sont analysees pour caracteriser la statistique du comptage des particules. Celle-ci montre que les gouttelettes sont distribuees aleatoirement dans l'espace. Les effets des heterogeneites resultantes sur l'elargissement spectral sont estimes avec un modele conceptuel qui prouve qu'ils ne sont significatifs que pour des valeurs irrealistes du temps de vie des heterogeneites. De recentes simulations numeriques des effets inertiels des gouttelettes dans les structures de micro-echelle de la turbulence sont alors testees. Il est montre que le modele qui produit un elargissement significatif genere des repartitions spatiales de gouttelettes dont les proprietes statistiques sont irrealistes. Nos resultats indiquent que la concentration preferentielle des gouttelettes ne contribue pas a l'elargissement des spectres, du moins tel qu'il est decrit actuellement par les modeles numeriques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 105 P.
  • Annexes : 54 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.