La spaltung : scission, coupure, clivage : division étude théorique et clinique de sa diversité en psychopathologie

par DENIS GRILLIAT

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Marie Barthélémy.

Soutenue en 1999

à Chambéry .


  • Résumé

    Eugene Bleuler situe la Spaltung comme une conséquence du relâchement des associations responsables de l'affection qu'il nomme schizophrénie. Ce symptôme consiste en une scission des fonctions psychiques agissant au cœur même de l'intégrité subjective de l'individu. Plus avant, Eugene Minkowski met en évidence par l'abord phénoménologique, le rapport au monde spécifique qu'induit l'état morbide isole par son maitre et domine par la perte de contact vital avec la réalité. À la suite de Kretschmer il insiste sur la notion de type schizoïde. Françoise Minkowska, son épouse, met en évidence le type épileptoïde qu'elle va opposer, notamment grâce à ses observations étayées par le test de Rorschach, au type schizoïde. Ces deux pôles structuraux procèdent des mécanismes opposes que sont la Spaltung, conçue alors comme coupure, et lien. Dans cette perspective la Spaltung est alors moins considérée comme symptôme que comme mécanisme structural. Freud, pour sa part, s'il récuse globalement les travaux de Bleuler, use cependant de la notion de Spaltung mais dans un tout autre sens. Il la conçoit comme clivage du moi. S’il le met d'abord en évidence dans le fétichisme, il ne tardera pas à le repérer, bien que selon des modalités différentes, dans la névrose et dans la psychose. Lacan reprendra cette notion dans une perspective plus freudienne que bleulérienne. Toutefois, il opèrera une ouverture par rapport au travail de Freud en conceptualisant la Spaltung comme division du sujet, en le différenciant du moi. Ce travail tente d'établir dans ses conclusions dans quelles limites ces différentes acceptions de la Spaltung peuvent être articulées. En relations avec un travail historique mettant en perspective les apports de ces différents auteurs sur cette question, les observations cliniques apparaissent propres à illustrer les considérations théoriques exposées. Ces études de cas s'appuient pour une grande part sur l'analyse de protocoles de Rorschach.

  • Titre traduit

    The Spaltung split - cut - cleft - division theorical & clinical study of its diversity in psychopathology


  • Résumé

    Eugene bleaker sees Spaltung as a consequence of the loosening of the associations responsible for the affection that he calls schizophrenia. This symptom consists of a split of the psychological functions that operate at the very heart of the subjective integrity of the individual. More precisely, Eugene Minkowski brings to the fore, through the phenomenological approach, the link to the specific world that is induced by the morbid state isolated by its master and dominated by the loss of vital contact with reality. Following Kretschmer, he insists on the notion of the schizoid type. His wife, Françoise Minkowska, brings to the fore the epileptoid type that she will contrast with the schysoid type, notably through her observations supported by the Rorschach test. These two structural poles proceed from the opposed mechanisms of which Spaltung is one, considered then as cut, and the link. In this respect, Spaltung is therefore considered less as a symptom than a mechanical structure. Freud for his part, even if he globally rejects bleuler's work, nonetheless uses the notion of Spaltung but with a totally different meaning. He sees it as a split of the self. Even if he first brings it to the fore in the theory of fetishism, he soon goes on to isolate it in the domains of neurosis and psychosis, although with different criteria. Lacan later takes up this notion with an outlook that is more freudian than bleulerian. However, he creates an opening with regard to freud's work by conceptualising spaltung as a division of the subject, and by differentiating it from the second freudian topic's self. In its conclusion, this work tries to establish the limits within which these different meanings of Spaltung can be expressed. In relation to a historical work, the clinical observations appear pertinent to illustrate the theoretical considerations that are proposed. These studies of cases rely to a large extent on the analysis of Rorschach's protocols.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq et par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

La spaltung : scission - coupure - clivage - division : étude théorique et clinique de sa diversité en psychopathologie


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 468 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 129 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Sections Droit et Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Presses universitaires du Septentrion et par Atelier national de reproduction des thèses à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : La spaltung : scission - coupure - clivage - division : étude théorique et clinique de sa diversité en psychopathologie
  • Dans la collection : Thèses à la carte
  • Détails : 1 vol. (465 p.)
  • Notes : Tirage à la demande par l'éditeur.
  • ISBN : 978-2-7295-3355-7
  • Annexes : Bibliogr. p.454-465
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.