La pêche dans le golfe de Gabès : interactions techniques entre les métiers et exploitation partagée du rouget rouge (Mullus surmuletus L., 1758)

par Chedia Jabeur

Thèse de doctorat en Océanologie biologique

Sous la direction de Jean-Claude Le Guen.

Soutenue en 1999

à Brest .


  • Résumé

    Le golfe de gabes, qui constitue la zone maritime la plus importante de la tunisie, regroupe differents types de peche classes en 3 categories : peche cotiere ou artisanale, peche au chalut et secondairement peche au feu. Ce travail s'integre dans un contexte pluri-espece, pluri-engin, ainsi une typologie des flottilles chalutieres et cotieres a ete effectuee aboutissant a l'identification de 11 metiers pour chaque categorie definis par leur espece ou groupe d'especes cibles ou par la combinaison d'espece cible et d'engin. L'analyse de la composition specifique des prises de ces metiers ainsi que du calendrier de peche a montre qu'ils sont en forte interaction technique. Il s'agit principalement de la competition sur la ressource et sur l'espace. Les relations de complementarite et de substitution sont faibles. L'exploitation du rouget mullus surmuletus, espece presente dans les differents types de peche et interessante economiquement, a ete etudiee. Les elements fournis par son etude biologique ainsi que le suivi mensuel des frequences de taille sur un an ont ete utilises dans une tentative d'evaluation de l'etat de son exploitation par une analyse de pseudo-cohortes. Le manque de series de donnees, la sensibilite de la methode vis-a-vis des parametres biologiques et de mortalite freinent toute conclusion categorique. Toutefois, des comparaisons de frequence de taille des prises de differents engins ont montre que la peche au chalut exploite les differentes tailles et notamment les petits individus. Par contre la peche cotiere exploite les plus grands et les plus ages. Les principaux metiers exploitant cette espece sont : le chalutage demersal, le chalutage a pageot, le chalutage au poulpe, le chalutage benthique - semi-pelagique, la peche cotiere demersale et la peche cotiere a la crevette. L'effort deploye par le chalutage est plus important que celui de la peche cotiere. Pour cette derniere, le rouget est exploite principalement par les filets tremails et tres faiblement par les filets maillants et les nasses. Bien qu'il exploite peu le rouget, le chalutage a crevette rejette des quantites considerables de juveniles de cette espece. La gestion du stock du rouget devrait s'appuyer principalement sur ces metiers.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 164 p.
  • Annexes : Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRE99/22
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.