Temps et transgression dans les oeuvres romanesques de Virginia Woolf et de Nathalie Sarraute

par Nelly Fray

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Vincent Fournier.

Soutenue en 1999

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    En etudiant la forme particuliere d'une transgression que virginia woolf et nathalie sarraute, dans leurs oeuvres, ont associee au traitement temporel, on decouvre a l'evidence le caractere pathetique d'une lutte incomprise. Acte au present, la transgression n'a de raison d'etre que dans cet aspect fulgurant de l'instant. C'est une tentation aussitot refoulee, une violence reprimee, que les textes ne laissent jamais filtrer. La transgression est aussi un outil pour des textes qui s'efforcent d'outrepasser les limites qui leur sont assignes, developpant alors une veritable strategie du depassement. Il s'agit bel et bien pour virginia woolf et nathalie sarraute d'entamer une respectable tradition litteraire inviolable, reifiee, figee. Citant, pastichant, les auteurs n'ont pas d'autre objectif que d'elaborer les regles d'un jeu volontairement irreverencieux qui entame les fondements les plus solides de la culture et de la tradition. L'ensemble du dispositif narratif est au service de cette transgression a deux temps ; les procedes d'ecriture epousent cette dualite et comprennent deux etapes : le respect et la restitution des grands axes de la realite et l'action transgressive d'un present demystificateur. Demystificateur.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (503 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 495-503

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.