L'usage de l'objet comme experimentum crucis pour l'analyse de la construction des significations durant la période préverbale : étude longitudinale chez le bébé entre 7 et 13 mois

par Christiane Moro-Lochon

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Michel Brossard et de Bernard Schneuwly.

Soutenue en 1999

à Bordeaux 2 en cotutelle avec Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Cette these sur la construction de l'usage canonique de l'objet chez le bebe entre 7 et 13 mois s'inscrit dans une reflexion sur l'origine sociale des fonctions psychiques humaines. Generalisant le concept de mediation semiotique, notamment utilise par vygotski pour l'apprehension des phenomenes langagiers, a l'etude de la periode preverbale, l'analyse vise a montrer que l'acquisition de l'usage de l'objet dans l'interaction triadique bebe-objet-adulte se fonde sur une construction complexe de significations qui s'elabore en premier lieu dans l'interaction interindividuelle et releve donc d'une construction semiotique. Outre que cette these demontre que le fonctionnement psychologique prelangagier presente une origine et une structure semiotiques, ce travail contribue a asserter l'heuristique de la semiotique peircienne dans l'analyse de la construction des significations par l'enfant durant la periode preverbale.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 356 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?