Incidence des sols et du climat de la région viticole de Némée (Grèce) sur le régime hydrique et la physiologie du cépage agiorgitiko (Saint-Georges) : relations avec la maturation du raisin et la composition des vins

par Stéfanos Koundouras

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Œnologie et ampélologie

Sous la direction de Gérard Seguin.

Soutenue en 1999

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    L’influence des sols et du climat sur le régime hydrique et les activités physiologiques de la vigne ainsi que sur la constitution des raisins et des vins a été étudiée dans la région viticole de Némée (Grèce). L’étude a porté sur six parcelles non irriguées, plantées avec le cépage local Saint-Georges (Vitis vinifera L. ) et représentatives des principaux types pédologiques de la région d’A. O. C. (CALCOSOLS, FERSIALSOLS et NEOLUVISOLS, avec parfois une nappe d’eau à portée des racines). L’étude mésoclimatique a été effectuée dans les trois principales zones topographiques (plaine, coteau et plateau d’altitude). Le régime hydrique de vigne a été évalué au cours des trois millésimes (1996, 1997 et 1998) par l’association de deux techniques : la mesure de l’humidité du sol par une sonde TDR (Réflectométrie dans le Domaine Temporel) et la mesure du potentiel hydrique foliaire à l’aide d’une chambre à pression. La réponse de la vigne aux conditions d’alimentation en eau a été appréciée par des mesures de conductance stomatique et de potentiel foliaire de turgescence. Le niveau de satisfaction des besoins en eau a été très différent suivant les parcelles et a permis d’expliquer les différences concernant le fonctionnement physiologique et l’expression végétative de la vigne. Lorsque l’alimentation hydrique a été limitante, la conductance stomatique et la turgescence des feuilles ont diminué progressivement au cours de l’été tandis que, en l’absence de déficit hydrique, ces paramètres ont été peu affectés. Une forte contrainte hydrique a provoqué un arrêt brutal de la croissance et favorisé un début précoce de la maturation du raisin ; en revanche, dans le cas d’une forte alimentation hydrique, la croissance végétative a été prolongée, ce qui a abouti à une faible accumulation d’assimilats dans les baies. Les vins issus des raisins des vignes stressées ont été plus riches en alcool, en composés phénoliques et en précurseurs aromatiques et ils ont toujours été mieux classés lors des dégustations.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (218 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 207-218

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTB 665
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 1999-665
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux (Villenave d'Ornon). Direction de la documentation. Bibliothèque de l'Institut des sciences de la vigne et du vin.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH KOU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.