Ichtyophagie et pêches préhistoriques : quelques données de l'Europe occidentale

par Olivier Le Gall

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Françoise Delpech.

Soutenue en 1999

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Apres un rappel methodologique exposant les renseignements fournis par les os de poissons des sites prehistoriques : determination (osteologie), taille (osteometrie), origine (taphonomie), saison de capture (squelettochronologie), le domaine des eaux douces est aborde. D'une maniere theorique (ethologie des differentes especes) puis pratique (etude des sites). Les observations sont ensuite regroupees lors de syntheses (approche des paleomilieux puis evolution des techniques de peche du paleolithique inferieur au neolithique ancien). Le domaine marin est ensuite evoque. Vient enfin un chapitre de conclusions et perspectives. Resultats. Au paleolithique inferieur, si l'on elimine les thanathocenoses et les apports animaux un seul gisement suggere que les acheuleens aient consomme des poissons d'eau douce. Les mousteriens rissiens ont fait preuve de strategies opportunistes. Les mousteriens wurmiens persistent dans ce comportement en y ajoutant des peches individuelles en ruisseaux. La premiere moitie du wurm recent et l'apparition d'une industrie osseuse (hamecons bipointes) coincide avec la generalisation de captures de poissons de haut niveau trophique et de grande taille (aurignacien, perigordien). Au maximum glaciaire (solutreen) saumons et truites de mer en migration sont peches. La conservation des poissons est possible des l'aurignacien. Pendant la deuxieme partie du wurm recent, au magdalenien superieur, on constate la prise systematique des grands migrateurs lors de peches a caractere social. Dans les cantabres la prise d'especes marines est attestee en embouchure. Les epipaleolithiques prennent aussi des migrateurs mais orientent leur efforts vers des especes plus perennes. En eaux salees les zones intertidales et cotieres sont exploitees. En domaine continental, les mesolithiques du sud de la france adoptent des strategies differentes : si les sauveterriens continuent les activites halieutiques, les montclusiens sont peu interesses par ces ressources. Dans les aires geographiques plus septentrionales cette rupture comportementale ne semble pas verifiee. L'exploitation des eaux marines a alors pris toute son importance. Tant en domaine continental qu'en eau salee le passage du mesolithique final au neolithique ancien est different en fonction des aires geographiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 473 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 991
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTRA 991
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 99 BOR1 0644
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.