L'électrodéposition en cellule mince sous l'oeil d'un interféromètre : une étude expérimentale et théorique de processus limités par la diffusion

par Christophe Léger

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Françoise Argoul.

Soutenue en 1999

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'electrodeposition de metaux en geometrie quasi-bidimensionnelle est l'un des systemes experimentaux les plus simples a mettre en uvre pour etudier la croissance hors d'equilibre d'une forme ramifiee. Nous avons utilise une technique d'interferometrie a modulation de phase pour mesurer les champs de concentration bidimensionnels autour d'agregats de cuivre pendant leur croissance. Nous avons analyse successivement les etapes de depletion et de detabilisation de l'interface cathodique, de croissance et de corrosion des depots, dans des conditions pour lesquelles les processus convectifs sont negligeables. L'evolution spatio-temporelle des champs de concentration a ete quantitativement interpretee a l'aide de modeles de reaction-diffusion de type champ moyen.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 235 p. . 30 cm

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 2141
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTRA 2141
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.