Contribution à la réduction des modèles éléments finis par synthèse modale

par Jean-Pierre Lombard

Thèse de doctorat en Sciences Pour l'ingénieur 

Sous la direction de René Fillod.

Soutenue en 1999

à Besançon , en partenariat avec Université de Franche-comté. UFR des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Une approche synthétique des méthodes de réduction de modèles éléments finis dynamiques de structures mécaniques est présentée dans ce mémoire. Une nouvelle technique de synthèse modale est proposée: elle permet l'obtention de modèles réduits exempts de coordonnées de jonction. Ses performances sont comparées vis-à-vis des méthodes de sous-structuration classiques lors de la réduction de modèles de structures automobiles. Un modèle sous-structuré d'une caisse nue de véhicule de 450 000 d. D. L. , présentant une forte connectivité, est condensé à 2 000 d. D. L. Par cette méthode. L'usage de transformations en coordonnées physiques avec la prise en compte des chargements appliqués est généralisé à l'ensemble des méthodes de réduction. La robustesse des modèles réduits paramétrés est traitée ainsi que les techniques d'adaptation, par réductions multiples, des données issues du modèle aux observations mesurées sur la structure dans des objectifs de recalage de modèle et d'optimisation de comportement.

  • Titre traduit

    Contribution to finite elements models reduction by component mode synthesis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 141 p.
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'en 2002
  • Annexes : Bibliogr. p. 131-137

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SCI.BESA.1999.125
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.