Ingenierie moleculaire de chromophores conjugues pour l'optoelectronique

par Jean-Manuel Raimundo

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jean Roncali.

Soutenue en 1999

à Angers .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail porte sur l'elaboration et la caracterisation de composes nlo-phores pour l'optique non-lineaire du 2 n d ordre presentant une stabilite et des proprietes non-lineaires elevees ainsi que la synthese de molecules fluorophores presentant des rendements de photoluminescence eleves associes a une forte affinite electronique. Chaque nlo-phore est constitue d'un groupement donneur (d), un groupement accepteur (a) relies par un espaceur conjugue de type. La premiere etape a consiste a optimiser les espaceurs et les groupements accepteurs. Dans un premier temps nous avons optimise les espaceurs en utilisant des espaceurs de type 3,4-dialkoxythiophene, 2,2-bi(3,4-ethylenedioxythiophene) et dithienylethylene ponte a la place d'espaceur commun de type thiophene, 2,2-bithiophene et dithienylethylene (dte). Dans un deuxieme temps ces espaceurs ont ete substitues par un groupement donneur de type n,n-dimethylaniline et combines avec differents accepteurs de type dicyanovinyle, acide thiobarbiturique et d'autres accepteurs derives de l'indane-1,3-dione ainsi que la coumaranone. La caracterisation des nlo-phores par la methode efish montre une augmentation de l'hyperpolarisabilite () pour ces nlo-phores avec des valeurs atteignant 20000. 10 4 8esu les classant parmi les meilleures connues a present. Les nlo-phores presentant le meilleur compromis entre efficacite et stabilite ont ete ensuite selectionne de maniere a les incorporer dans une matrice polymere. A cet effet il a ete necessaire d'introduire une fonction hydroxyle. Dans une deuxieme partie nous avons elabore de nouveaux fluorophores en combinant le motif 3,4-ethylenedioxythiophene avec differents accepteurs proquinoides. La caracterisation optique et electrochimique de ces composes a permis d'aboutir a des fluorophores presentant des rendements de photoluminescence eleves ( e m = 0,93) associe a une forte affinite electronique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 131 p.
  • Annexes : 140 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.