Recherche de marqueurs specifiques de deux especes du genre lolium : l. perenne l. et l. multiflorum lam

par VALERIE DELOZIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Raymond Jalouzot.

Soutenue en 1999

à Angers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons utilise la technique rapd (adn polymorphe amplifie au hasard) sur plusieurs varietes de lolium multiflorum lam. Et de l. Perenne l. , dans le but de detecter un eventuel polymorphisme interspecifique et de developper des regions amplifiees de sequence connue (scar). Dans un premier temps, nous avons trie les amorces generant des profils polymorphes entre ces especes, sur des melanges d'individus. Afin de determiner si l'absence ou la presence d'un marqueur apres amplification d'adn issu d'un melange d'individus est vraiment specifique, c'est-a-dire si un marqueur amplifie a partir d'un melange d'individus se retrouve chez tous les individus de cette espece ou si son absence apres amplification d'adn issu d'un melange d'individus signifie son absence chez tous les individus de ce melange, la representation individuelle de ces marqueurs a ete etudiee dans deux varietes : l. Perenne l. Var. Baltic et l. Multiflorum lam. Var. Wewo westerworld. Les adn des 34 individus de chaque variete ont ete amplifies par rapd. Nous avons realise des hybridations afin d'accroitre la sensibilite de la detection des produits d'amplification et de verifier l'homologie de sequence entre fragments de meme taille. Nous avons ainsi pu estimer le degre de representation de ces marqueurs potentiels dans ces deux varietes. Finalement, 6 des 11 marqueurs retenus se sont reveles non specifiques des especes etudiees. En ce qui concerne les cinq autres marqueurs, les resultats du travail effectue en plante a plante indiquent une specificite, dans l'echantillon analyse. L'homologie de sequence de deux marqueurs specifiques des especes etudiees, oph-18 550 pb et oph-18 512 pb nous a conduit a cloner et sequencer ces marqueurs. A partir des sequences obtenues, un couple d'amorce a ete derive, permettant l'amplification de oph-18 550 pb et oph-18 512 pb. Ces amorces ont ete utilisees en pcr afin de verifier la specificite des marqueurs sur un plus grand nombre de varietes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 189 p.
  • Annexes : 131 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.