Effets de la cryopréservation sur les propriétés mécaniques des artères : étude in vitro et in vivo

par Eugénio Rosset

Thèse de doctorat en Sciences et santé

Sous la direction de Maurice Laude.

Soutenue en 1999

à Amiens .


  • Résumé

    Le but de notre étude était d'était d'étudier les effets de la cryopréservation sur les propriétés mécaniques des artères. Étude in vitro : nous avons étudié grâce à un banc d'essai les effets de la cryopréservation sur 46 segments artériels (12 artères fémorales (F), 7 artères carotides communes (CC), 10 artères iliaques communes (IC), 11 artères iliaques externes (IE), 4 artères poplitées (P), 1 artère sous clavière, 1 artère mésentérique supérieure (9 sujets âgés de 18 à 35 ans). Les tests ont été réalisés avant et après cryopréservation à -140°C avec conservation en vapeur d'azote. Le banc d'essai utilisé avait une fréquence sistolo-diastolique de 60 cycles par minute. La mesure simultanée de la pression intra-artérielle ainsi que du diamètre externe ont permis le calcul de la pulsatilité de la compliance, la rigidité et la contrainte externe ont permis le calcul de la pulsasatilité de la compliance, la rigidité de la contrainte trans-pariétale moyenne, le module de Young et le module incrémentiel. Après cryopréservation, nous n'avons pas observé de modification significative pour les artères F, IC, IE, P. La préservation a entraîné une diminution significative de la compliance et de la pulsatilité, une augmentation significative de la rigidité artérielle des artères CC. Le module de Young, le module incrémentiel et la contrainte transpariétale n'ont pas été modifiés de façon significative dans aucun type d'artères. Aucune altération architecturale majeure n'a été mise en évidence par l'étude histologique. L'histomorphométrie a permis de mettre en évidence une augmentation significative du volume relatif de l'élastine, ainsi qu'une diminution significative de la largeur de la média traduisant une désorganisation du tissu élastique après cryopréservation. Étude in vivo : nous avons testé des artères iliaques in situ, ainsi que des allogreffes d'artères iliaques cryopréservées. 6 segments artériels ont été greffés : 3 en position anatomique, et 3 en position inversée. Aucune différence significative n'a été mise en évidence avant ou après cryopréservation. Ces résultats confirment ceux précédemment publiés au cours d'une étude préliminaire : la cryopréservation n'altère pas de façon significative les caractères mécaniques des artères. La cryopréservation est la méthode de conservation de choix car elle autorise la constitution de banques de tissus.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (52 f.-[Non paginé])
  • Annexes : Bibliogr. f. [I]-[XII] (vol. 2)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Pôle Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : WG 500 ROS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.