Réactivité cardiovasculaire à différentes stimulations sonores chez des enfants prématurés à terme

par Jacques Ducrocq

Thèse de doctorat en Génie biologique et médical

Sous la direction de Alain de Broca.

Soutenue en 1999

à Amiens .


  • Résumé

    À la naissance, le degré de maturation du système nerveux autonome (SNA) des nouveaux-nés, est souvent insuffisant pour réguler de façon stable les fonctions physiologiques notamment cardiorespiratoires. Le dysfonctionnement possible de ce système nerveux semble impliqué dans la plupart des défaillances du nourrisson, c'est pourquoi son étude nous apparaît de première importance. Actuellement, l'étude du SNA se fait principalement par l'enregistrement holter et différents tests dont un standardisé : le réflexe ocilocardiaque (ROC) qui n'explore que la branche parasympathique du SNA et sa rééquilibration. D'autres tests ont été mis en œuvre pour évaluer la réactivité sympathique et parasympathique du SNA. Parmi ces différents tests, celui par stimulation sonore avait l'avantage de ne présenter aucun risque pour le nourrisson, d'être facilement reproductible et standardisable. En vue d'apprécier la régulation sympathique-parasympathique, notre travail a consisté à réaliser un système de stimulation auditive adapté aux contraintes d'âge des patients considérés et aux différents tests auditifs à réaliser. Après avoir évalué 34 enfants, anciens prématurés, tant du point de vue clinique que neurovégétatif avec les examens pratiqués couramment en unité clinique, nous avons après accord du Comité d'éthique, exploré les enfants en salle d'exploration spécifique par des tests à différents bruits. L'étude de la réactivité cardiaque, en fonction des stades de sommeil, à des stimulations sonores a été réalisée avec des bruits dont les durées de stimulation, fréquence et intensité ont été déterminées par rapport à la littérature. Cette phase a permis de montrer, chez les nourrissons, une réponse cardiaque au bruit majoritairement de type tachycardie et des vasoconstrictions périphériques très en faveur d'une réaction sympathique prédominante. En conclusion, cette étude montre les nourrissons, anciens prématurés à terme, développaient une réponse cardiaque et périphérique semblables à celle de l'adulte. Il semble donc que, globalement, notre population possédait un système nerveux autonome mature.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (166 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 132-159. Réf. des publications et communications réalisées par l'auteur sur le sujet f. 8-11

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Pôle Santé.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.