De la theorie des actifs a l'economie factorielle : travail et economie marchande dans l'economie urbaine

par Jean-Louis Girard

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Christian Palloix.

Soutenue en 1999

à Amiens .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette these examine une question que des historiens ont qualifiee d'irritante et angoissante : qu'est-ce qu'une ville ? en effet, bien qu'existant probablement depuis plus de cent trente siecles, bien qu'ayant ete l'objet de reflexions ou d'analyses depuis l'antiquite grecque, la ville ne beneficie d'aucunes definitions unanimement reconnues par les economistes urbains. Pourtant, l'economie - tout comme les nombreuses disciplines qui s'interessent au sujet - n'est pas depourvue d'arguments ou de principes. Analysant ces principes et leurs limites, nous avancons que les limites que rencontrent les approches traditionnelles de la ville proviennent fondamentalement d'un traitement partiel du temps, de l'espace et du travail : les modeles dynamiques fonctionnent dans le temps court de l'economique et non dans celui, beaucoup plus long, de la ville ; les relations spatiales soit presupposent un centre, soit sont asymetriques ce qui contrecarre la concentration des populations et des activites ; le travail, lorsqu'il est pris en compte, n'est qu'un facteur de production comme les autres. A l'appui d'une analyse empirique, nous proposons dans la seconde partie quelques elements d'une reconstruction theorique de la ville. En particulier, nous procedons a une lecture institutionnelle de la theorie des actifs qui nous conduit a apprehender les objets de l'economie - individus, agglomerations, etc. - comme des ensembles de facteurs dont les frontieres corporelles et analytiques different. Nous soutenons alors que les formes spatiales - villes ou territoires - sont les expressions de deux rapports spatiaux qui naissent d'une agglomeration non exclusivement fondee par les relations economiques. Enfin, nous introduisons ce dispositif dans un systeme economique historiquement plus vaste que celui de l'economique, l'economie marchande. Mots-clefs : economie factorielle, economie marchande, individualisme, institutionnalisme, holisme, territoire, theorie des actifs, travail, ville

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 562 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 581 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Economie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.