Ecriture et identite : approche phenomenologique de l'ecrit autobiographique

par JEAN PIERRE CARRON

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Garelli.

Soutenue en 1999

à Amiens .


  • Résumé

    La litterature intime souleve trois questions essentielles. Tout d'abord, celle du statut que nous devons accorder au "je" qui s'exprime. Ensuite, comment le texte restitue t-il la dimension temporelle et originaire de l'experience vive ? enfin, de quelles ressources dispose le langage pour entreprendre une telle mediation ? parmi les differents exercices qui composent un genre litteraire complexe et multiforme, le journal intime apparait comme le lieu privilegie ou ces multiples interrogations peuvent trouver, sinon des reponses assurees, du moins de precieuses pistes de recherche. L'ambition principale de ce travail est de rompre avec une conception strictement representative de l'ecrit autobiographique, au profit d'une approche orientee vers la dimension creatrice des textes. Cette demarche est alors etroitement liee a la pensee d'un monde pre-objectif, anterieur au domaine de la determination. A partir de cet horizon diffus, berceau de l'objectif et du subjectif, l'ecrit, et particulierement le journal, doit tenter de donner corps a un autos, compris comme la sedimentation imparfaite et provisoire d'un bios originaire, condition de son apparaitre. La troisieme critique kantienne peut fournir les appuis necessaires a la prise en compte des processus de coagulation, de sedimentation, a l'oeuvre dans l'ecriture de soi. Ecrire sa vie n'est pas une tentative de duplication d'un modele pre-existant, mais plutot l'acte createur du soi et du monde qui, tout en manifestant l'actualite du "je", preserve l'enigme de ses origines. L'ecrit autobiographique peut parvenir a incarner une pensee du don et du recel, peut delivrer, par l'intermediaire de la langue, une identite en attente de dementi, prelevee sur un fond d'indicible qu'elle ne pretend pas renier.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 336 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 134 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.