Les réactions des salariés aux transitions de carrière : une approche en termes de stress au travail

par Olivier Roques

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Alain Roger.

Soutenue en 1999

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    Cette recherche dont l'objectif est d'expliquer les réactions des salaries aux transitions de carrière appuie sur une analyse en termes de stress au travail. Le modèle de recherche croise des variables propres a la gestion des carrières et au stress et conduit a sept hypothèses concernant le rôle de l'ampleur de la transition sur les indicateurs de stress et de préciser le rôle modérateur de certaines variables. La méthodologie repose sur une étude quantitative (144 enseignants et 116 militaires) puis sur une étude qualitative (19 enseignants et 12 militaires). Le résultat principal de l'étude quantitative est le lien entre l'ampleur d'une transition de carrière et des indicateurs de stress. Le contrôle dans la transition de carrière, l'ancienneté, l'étape de carrière de performance ou le soutien social limitent l'influence de l'ampleur de la transition de carrière sur certains indicateurs de stress contrairement à l'étape de carrière de retrait. D’autres résultats complètent ces relations. L’étude qualitative approfondit le rôle du contrôle de la transition de carrière et du support social et fait émerger le rôle de l'évaluation cognitive et du contrat de carrière. Les caractéristiques de la transition influencent les stratégies d'ajustement, le contrôle et le soutien social. Le temps se combine à l'ampleur de la transition pour en potentialiser les effets. Les limites de cette recherche tiennent à la taille des échantillons et à la particularité des populations qui ne satisfont pas au critère de validité externe. De nouvelles recherches peuvent viser à remédier a ces limites, a approfondir les mécanismes cognitifs et affectifs entrant en jeu dans l'évaluation de la transition et a explorer les dimensions temporelle et contextuelle de la transition.

  • Titre traduit

    The reactions of salaries during career transitions


  • Résumé

    This research explains the reactions of individuals during a career transition using an analysis in terms of stress at work. The research model involves variables in the field of career management and stress. Seven hypothesis explain the influence of the magnitude of the transition on strain indicators and make clear the moderator role of some variables. The methodology is based on on a quantitative study (144 teachers and 116 regular soldiers) then on a qualitative study (19 interviews with teachers and 12 with regular soldiers). The main result of the quantitative study shows the link between the magnitude of a career transition and strain indicators. On the one hand, control of career transition, length of service, feeling of being in the "performance" career stage, or social support minimise the effect of the magnitude of career transition on some indicators of strain. On the other hand, for people who think they are in the withdrawal career stage the effect of the magnitude of career transition on some indicators of strain is greater. Some other results complete an understanding of these relations. The qualitative study explain in further detail the role of the person's control over career transition and the role of social support. Our results show the role of cognitive appraisals and career contracts. The caracteristics of the transition influence coping strategies, control and social support. The lack of time increases the effects of the magnitude of the transition. The limits are due to the size of the samples and to the specificity of populations that do not meet the criteria of external validity. Further researchs can try to remedy these limits or to go deeper in cognitive and affective phenomena involved in the transition appraisal. The analysis of the role of time and of contextual caracteristics are another direction for research.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol, (466 f.)(123 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?