Etude de l'hydroxylation catalysée par la Dopamine Bêta Hydroxylase

par Frédéric Jabre

Thèse de doctorat en Chimie organique

Sous la direction de Marius Réglier.

Soutenue en 1999

à Aix-Marseille 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La dopamine beta hydroxylase (dbh) est une monooxygenase a cuivre qui intervient dans la biosynthese de la noradrenaline. Elle presente un interet fondamental et applique en pharmacologie. Notre objectif a ete la caracterisation d'une tyrosine au voisinage du site actif ainsi que son implication dans l'activation de la liaison o-o. Nous avons developpe trois approches qui utilisent des inhibiteurs de la dbh diriges contre la tyrosine. Nous avons utilise le 1,2-cyclopropylindane comme inhibiteur suicide de la dbh. Le mecanisme d'hydroxylation de la dopamine faisant intervenir un radical benzylique, nous avons etudie cet inhibiteur car il devrait subir une transposition au sein du site actif de la dbh et conduire a son inhibition par fixation covalente au residu tyrosine du site actif. Nous avons mis en evidence le caractere suicide de cet inhibiteur tres efficace. En effet, un taux de partition nul a ete determine ce qui signifie qu'aussitot forme le radical se transpose et se fixe sur la proteine. La deuxieme approche concerne l'utilisation de nitrones pbn et pobn comme pieges a radicaux diriges vers le site actif de la dbh (cu i i-o * et/ou tyr-o *). Notre but etait de mettre en evidence par rpe les radicaux oxygenes impliques dans la catalyse enzymatique, mais un tel piegeage n'a pu etre mis en evidence. Par contre, cette etude nous a permis de montrer que le pobn est capable d'interagir avec le site actif de la dbh, qu'il est un excellent inhibiteur suicide de la dbh et qu'il en est egalement un reducteur. La troisieme approche concerne l'inhibition par l'ascorbate/o 2 et h 2o 2. Sur la base de nos connaissances, nous avons suppose que la tyrosine impliquee dans le mecanisme pouvait se transformer en quinone lors de cette inhibition, ce qui a ete montre par un test au nbt. D'autre part, la dbh s'est averee capable d'oxyder la tyramine en utilisant le peroxyde d'hydrogene. Nous montrons ainsi que la dbh peut fonctionner avec l'eau oxygenee.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 130 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 2734/A-B
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.