Le crédit et les relations entre les banques et les P. M. E : époque concernée par la recherche : contemporaine et actuelle

par Valérie Molkhou

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Louis André Gérard-Varet.

Soutenue en 1999

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    Cette thèse analyse les relations qui se nouent entre les banques et les P. M. E. à l'occasion d'un crédit. Sur le marché du crédit, l'échange se fait dans l'incertitude. Le prêteur n'est pas aussi informe que l'emprunteur. Ces asymétries d'information posent des problèmes de sélection et de contrôle des emprunteurs qui, s'ils ne sont pas résolus, peuvent être la cause d'inefficiences sociales. La nécessité de faire face à ces inefficacités justifie l'existence des banques en tant qu'intermédiaires financiers, producteurs d'informations fiables. Elle est d'autant plus importante qu'il s'agit du financement des P. M. E. Aussi, on analyse les principaux moyens qui permettent de faire face à ces inefficiences : - on s'interroge sur la capacité du taux d'intérêt, des garanties, puis d'autres variables à trier et à inciter les PME, en situation d'information privée ou d'alea moral, d'abord dans un contexte statique, puis dynamique. - une relation de crédit solide (d'engagement) peut constituer un moyen complémentaire. A partir de l'étude statistique et économétrique de 121 dossiers bancaires français de 1996-1997, on montre qu'une telle relation peut être socialement efficace dans la mesure où elle incite la banque à prêter à de meilleures conditions et à moins rationner les PME. - en présence d'information privée et de risque moral simultanés, ces méthodes peuvent ne pas suffire. On montre que la banque peut alors proposer aux PME un prêt à court-terme, faisant office de test de la PME, afin de réduire les asymétries d'information et d'effectuer une sélection adéquate. On construit des contrats qui séparent les problèmes de sélection d'un type de risque-PME de ceux concernant l'incitation à faire un effort ponctuel. En proposant ce prêt-test, la banque est capable d'observer des signaux sur le type de risque-PME, en évitant le biais de l'effort. Le principe bayesien permet de corriger l'information de la banque sur la firme, exprimée en terme de distribution a priori.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol (300 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 258 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : Th.620
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.