Dysfonctionnements hépatiques induits par l'éthanol : effets protecteurs de l'acide ursodésoxycholique

par Laurence Oliva

Thèse de doctorat en Médecine. Biosciences de l'environnement et santé

Sous la direction de Jean-Claude Montet.

Soutenue en 1999

à Aix-Marseille 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le foie est un des organes cibles de la toxicité éthylique chronique. L'effort thérapeutique doit être porté vers les lésions hépatiques précoces afin de prévenir l'évolution vers une irréversible cirrhose. L'acide ursodésoxycholique est un acide biliaire hydrophile dont les propriétés hépatoprotectrices ont été mises en évidence dans les hépatopathies médicamenteuses et dans plusieurs maladies cholestatiques chroniques. L'objectif de nos travaux est de tester les effets de ce sel biliaire sur les dysfonctionnements hépalobiliaires induits chez le rat par l'ingestion chronique d'un régime supplémenté en alcool (36% des calories totales). Les compartiments biliaires, hépatiques et sériques sont étudiés. Le flux biliaire, la sécrétion biliaire des phospholipides et des sels biliaires sont stimulés par l'administration d'éthanol. L'ajout d'acide ursodésoxycholique permet d'enrichir la bile en tauroursodésoxycholate sans modifier la sécrétion biliaire. Notre étude met en évidence la capacité de l'acide ursodésoxycholique à prévenir partiellement l'hépatomégalie, la stéatose et la cytolyse induites par l'ingestion d'éthanol. De plus, le traitement par l'acide ursodésoxycholique diminue la peroxydation lipidique sans modifier l'expression des cytochromes P4502E1 et P4503A1/2, ni la concentration en glutathion hépatique. Enfin, ce sel biliaire hydrophile prévient presque totalement l'augmentation de la fluidité des membranes plasmiques des hépatocytes, et restaure la structure et la fonction des mitochondries altérées par l'éthanol. Un dernier volet de nos travaux de recherche met en évidence la capacité de l'acide ursodésoxycholique à exercer ses propriétés hépatoprotectrices dans un modèle d'intoxication éthylique accentué par la coadministration d'un acide biliaire hydrophobe, l'acide chénodésoxycholique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (225 [+ 30] f.)
  • Annexes : Bibliogr. 258 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 4312
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BIUS Médecine Aix-Marseille 1999 0667

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1999AIX20667
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.