Etude des mécanismes de développement de la voie nigrostriée

par Hélène Becq

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Jean-Paul Herman.

Soutenue en 1999

à Aix-Marseille 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous nous sommes intéressés dans notre étude aux mécanismes du développement du système dopaminergique nigrostrié. Nous avons utilisé deux types d'approche dans le cadre de cette étude. D'une part, nous avons greffé intracérébralement des cellules appartenant à des lignées cellulaires (CaME4 et C17-2) présentant l'avantage d'être une population pouvant être maintenue in vitro, homogène et manipulable. L'implantation intracérébrale de ces cellules nous a permis de constater que ces cellules ne se différencient pas in vivo et ne peuvent donc pas être utilisées pour des études du développement du système nigrostrié et des greffes in vivo. D'autre part, nous avons pu mettre au point un modèle du système nigrostrié in vitro reproduisant les caractéristiques du système in vivo. En effet, les différentes classes neuronales du striatum in vivo sont retrouvées sur ce modèle. Nous avons mis également en évidence l'existence de connexions synaptiques entre les neurones dopaminergiques et les neurones de la partie striatale de la tranche. Cette innervation dopaminergique est, de plus, fonctionnelle et reproduit les caractéristiques du système nigrostrié in vivo. L'observation la plus intéressante est la reproduction, sur ce modèle, de la sélectivité de l'innervation dopaminergique pour le striatum par rapport au cortex. Nous avons alors étudié quels seraient les facteurs mis en jeu dans cette sélectivité. La sélectivité, observée sur ce modèle, semble être due à des facteurs non diffusibles, soient des molécules appartenant à la matrice extracellulaire, soient des molécules d'adhésion. Parmi ceux-ci, nous nous sommes intéressés aux protéoglycanes, plus particulièrement aux chondroïtines 4- et 6S, et à la molécule d'adhésion NCAM. Notre travail a mis en évidence que ces molécules n'interviendraient pas dans les mécanismes de cette sélectivité d'innervation. Ces deux approches sont complémentaires et vont permettre dans l'avenir de comprendre les mécanismes de développement du système nigrostrié, mais aussi des greffes intracérébrales.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (175 [+ 16] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 143-175

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 433
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BIUS Médecine Aix-Marseille 1999 0663

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1999AIX20663
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.