Nimes antique et l'eau

par Alain Veyrac

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Philippe Leveau.

Soutenue en 1999

à Aix-Marseille 1 .


  • Résumé

    Nimes doit sa naissance a la presence d'une importante source perenne jaillissant autrefois dans un environnement remarquable. Cette exsurgence fut l'objet d'un culte de fertilite/fecondite consacre au dieu topique nemausus, aux ancetres et aux meres. Dans le sanctuaire que l'on a etabli a cet endroit, la gestion de l'eau a joue, grace a un systeme complexe de canalisations, un role essentiel en permettant la mise en uvre d'une scenographie autour d'un lacus architecture ainsi que l'etablissement d'une premiere adduction. Par ailleurs, si l'on n'a pas retrouve de citernes, on a recense un grand nombre de puits dont l'usage, introduit lors de la conquete, s'est poursuivi sans interruption du fait de la presence d'une nappe phreatique peu profonde. Vers le milieu du 1er s. Ap. J. -c. , un accroissement des ressources a ete assure par un aqueduc venant d'uzes tandis qu'il en aurait existe un plus enigmatique, se dirigeant vers la campagne. L'eau des adductions etait distribuee par un reseau compose de tuyaux de plomb normes dont on a retrouve d'exceptionnelles traces et circulant soit dans des gaines soit dans des galeries techniques ou encore dans les grands egouts. Des thermes dont l'apparition pourrait etre contemporaine de l'augusteum, des fontaines et des bassins notamment, fonctionnaient grace a ce reseau. Afin d'assainir, aussi bien les habitats de hauteur que de plaine, tout en tenant compte du passage intra muros de deux cours d'eau, les hydrauliciens romains ont du repartir judicieusement les eaux usees et de ruissellement pour eviter l'engorgement des canalisations. Il l'ont fait notamment grace a la constitution de "bassins d'egouts" et en augmentant le gabarit des grands collecteurs. Les memes preceptes ont ete adoptes avec succes pour la realisation du reseau de l'amphitheatre flavien. Les ecoulements des grands egouts, du cadereau et du ruisseau de la fontaine rejoignaient enfin le vistre en franchissant le rempart aux points les plus bas de la ville.

  • Titre traduit

    Nimes and water in antiquity


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par CNRS éd. à Paris

Nîmes romaine et l'eau


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (784 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 999 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par CNRS éd. à Paris

Informations

  • Sous le titre : Nîmes romaine et l'eau
  • Dans la collection : Supplément à "Gallia" , 57 , 0072-0119
  • Détails : 1 vol. (424 p.)
  • ISBN : 2-271-06444-9
  • Annexes : Bibliogr. p. [369]-388. Notes bibliogr
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.