Précarité à tous les étages : essai d'analyse du traitement public d'une population particularisée : les "isolés du centre-ville" de Marseille

par Gilles Ascaride

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Nicole Ramognino.

Soutenue en 1999

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    La requalification/reconquete du centre-ville est regulierement presentee comme un enjeu politique majeur. Plus particulierement a marseille. Dans les discours des elites locales, une des difficultes majeures reside dans l'incapacite a trouver des solutions au relogement des personnes isolees. Agees et appauvries, ces dernieres sont le plus souvent issues de l'immigration maghrebine mais sont progressivement remplacees, dans l'habitat qu'elles occupent, par d'autres categories de population tout aussi precarisees. En definitive, ce qui organise leur marginalite c'est la contestation de leur appartenance a la ville et a son histoire. Pourtant l'approche ethnique des quartiers centraux, elaborees il y a pres de trente ans, reste dominante, et meme si elle ne permet plus d'apprehender la situation actuelle, elle sert de paravent a la pauvrete et a la precarite qui se generalisent et a l'incapacite des decideurs publics de les apprehender et de les enrayer.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 448 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?