Signes, pouvoirs et diversités : outils et matériaux pour une anthropologie métacognitive et politique des relations entre cultlures, communications et connaissances

par Daniel Maffiolo

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Michel Gilly.

Soutenue en 1999

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (1969-2011) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La theorie de vygotski sert de base de travail au projet d'une anthropologie transversale envisageant les connaissances humaines dans leur triple dimension socioculturelle, communicationnelle et metacognitive. Le savoir humain est vu comme resultat d'une tri-mediation reliant les produits et techniques culturels historiquement elabores par les societes, les pratiques sociales de communication parlesquelles ceux-ci sont collectivement utilises et transmis, et les fonctions metacognitives qu'ils assurent pour ceux en acquerant la maitrise autonome. La partie 1 est une discussion critique des concepts utilises par les sciences humaines pour traiter la question de la connaissance. L'analyse des theses de vygotski met d'abord 1 accent sur l'hypothese-cle d'une relation historique assuree par les signes entre pouvoir social et metacognition. Puis, une critique approfondie des cognitivismes modernes met a jour les risques ideologiques et impasses theoriques des modeles actuels, mais souligne leurs apports notionnels et methodologiques. Enfin, un cadre anthropologique alternatif remet en perspective vygotski et les sciences cognitives, a la lumiere des donnees de l'ethnologie moderne surla diversite des cultures et des systemes politiques, et des apports des semiotiques pragmatiste et dialogique a une conception des savoirs comme systemes hypermedias co-produits par le chercheur et ses sujets. Apres une revue des travaux inspires de vygotski, la partie 2 presente 2 series de travaux empiriques dont la methodologie transversale articule ethnographie, analyse intertextuelle et experimentation cognitive. L'une sur l'appropriation sociale et l'usage metacognitif des outils et techniques de traitement des espaces au cp, de la salle de classe aux espaces abstraits. L'autre sur la production et l'echange de recits des cultures populaires (recit transgressif, conte, polar) et leur role dans la construction de raisonnements non formels chez des enfants scolarises au cei.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 769, 83 p

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1999AIX10076
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.