Total chromatique et continuums sonores : une problématique de la musique du XXe siècle vers une pensée des multiplicités

par Pascale Criton

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de François Decarsin.


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous nous proposons, au cours de la these que nous presentons ici, de reunir les elements d'une problematique du continu et du discontinu a travers les differents niveaux theorique, esthetique et techniques impliques dans l'ecriture musicale du xxeme siecle. La thematique de la continuite et de la discontinuite constitue un foyer recurrent depuis la destructuration du systeme tonal du debut du siecle. Le total chromatique, limite aux douze demi-tons de la gamme temperee se fractionne en divers systemes de micro-intervalles et se distribue peu a peu en une constellation de structures de relations variables. Trois compositeurs de la premiere moitie du xxe siecle ivan wyschnegradsky (1893-1979), alois haba (1893-1973) et julian carrillo (1875-1965) se sont confrontes, en precurseurs, a l'infinite des frequences et des combinaisons sonores. L'ultrachromatisme technique et theorique de wyschnegradsky fait l'objet d'une presentation et d'une analyse. Dans la seconde moitie du xxe siecle les techniques electroniques et la synthese numerique ont permis d'integrer le total frequentiel. De l'ecriture instrumentale a l'electronique, les compositeurs ne cessent de penser et d'experimenter la variabilite et la structuration d'une pluralite de continuums: de varese, ligeti et nono a boulez, stockhausen et xenakis. Cette molecularisation du materiau s'etend sur tout le xxeme siecle, de la generation de formalismes aux progres de l'acoustique musicale, des outils nes de l'informatique aux nouvelles lutheries. La problematique du continuum sonore se renouvelle aujourd'hui avec les perspectives de la synthese et de nouvelles ecritures instrumentales.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 560 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/3022
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.