L'Est centrafricain : de la traite des esclaves au difficile développement : 1880-1970

par Bernard Simiti

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Jean-Louis Triaud.

Soutenue en 1999

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (1969-2011) (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'Est centrafricain présente de nos jours, de faibles densités de populations. Sur le plan économique, c'est également la région la plus désavantagée de la République centrafricaine. Et pourtant, les descriptions laissées quelques siècles auparavant par les explorateurs et les fonctionnaires coloniaux, attestaient de sa prospérité et de son peuplement. La traite orientale, dont il a longtemps été le théâtre, serait d'après certains historiens à l'origine de cette situation. Mais les spectacles d'abandon et de désolation qu'offre partout cette région, invitent à rechercher d'autres causes. Ainsi donc la colonisation française, en développant l'économie de traite et en employant la "manière forte", a provoqué la mort et l'exode, au Soudan-anglais, de beaucoup de populations. D'autre part, la pratique d'une politique sélective de développement par les autorités centrafricaines et le manque de stratégie de développement régional, y ont également joué.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (487 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.